LE DIRECT

Afghanistan, Iran... Quelle(s) guerre(s) sommes-nous encore prêts à mener ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Jean-Jacques Roche, Michel Polacco et François Géré
Jean-Jacques Roche, Michel Polacco et François Géré Crédits : J-C Francis - Radio France

Ce n’est pas encore l’artillerie lourde contre Damas, mais les chancelleries européennes et américaine ont choisi de passer à la vitesse supérieure en dépêchant ce 31 janvier, devant le conseil de sécurité de l'ONU, leurs ministres des affaires étrangères : Hillary Clinton pour les Etats-Unis, William Hague pour la Grande-Bretagne et Alain Juppé pour la France - le même qui s’imposait il y a quelques mois comme un des principaux artisans de la résolution autorisant une intervention militaire en Libye.

Si le nombre de victimes dans le pays est considérable en Syrie depuis mars dernier (plus de 5 000 morts), le Conseil de sécurité des Nations Unies n’est pas disposé à évoquer un recours à la force : pour l'instant, seule la voie diplomatique est envisagée.

En Afghanistan, c’est la sortie qui pose problème, autrement dit la " paix " - mais peut-on parler de paix ? - que vont laisser derrière elles les forces qui s’y étaient engagées. La France a décidé d’accélérer son retrait, laissant planer un doute sur la « pertinence » de son engagement, il y a plus de 10 ans.

Et voilà plusieurs années maintenant que la menace d'une entrée en guerre pèse sur l’Iran, sommé de renoncer à son programme nucléaire. Les conséquences d’un conflit contre Téhéran ont jusqu’à présent circonscrit cette question sur le seul terrain de la diplomatie.

Pourquoi certaines guerres se font-elles, et d’autres pas ? Quelles sont celles que sommes-nous (encore) prêts à mener ?

Retrouvez dans chaque émission "l'Archive du jour" avec notre partenaire.

Contrepoint 31/01
Contrepoint 31/01 Crédits : Radio France

Et le Contrepoint de Julie Gacon.

La notion de cas de conscience par Frédérique Leichter-Flack, maître de conférence en littérature, éthique et histoire des idées à l'université Paris-Ouest Nanterre et à Science Po. Elle puise dans la littérature des outils pour compléter sa réflexion éthique, notamment sur le sens de la guerre.

Écouter
13 min
cp 31.01
Intervenants
  • Historien, spécialiste en géostratégie, président fondateur de l’Institut français d’analyse stratégique (IFAS)
  • directeur de la formation, des études et de la recherche de l’IHEDN
  • journaliste, spécialiste d’aéronautique, directeur général de l'information à Radio France
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......