LE DIRECT

Aux grands sportifs, la patrie reconnaissante ?

41 min
À retrouver dans l'émission

L’Assemblée nationale vient d’adopter une proposition de loi visant à mieux protéger, juridiquement et socialement, les sportifs de haut niveau. Car derrière le cliché du champion "plein aux as", la réalité est moins rose : la plupart sont en situation de précarité. La France est-elle trop ingrate ?

Avez-vous jamais entendu parler de Bruno Leboursicaud ? De Coline Aumard ? D’Anita Blaze ? Ils mériteraient pourtant d’être connus. Tous les trois appartiennent au monde des sportifs de haut niveau, tels que recensés sur le site du ministère de la Jeunesse et des Sports. Le premier est un champion de pétanque, les suivantes de squash et d’escrime. Ils sont 7500 en France à relever de ce statut. Statut qu’on imagine enviable : salaires largement au dessus de la moyenne, primes en tous genres et autres contrats publicitaires.

Sauf que ce dont profitent quelques uns n’a rien à voir avec le quotidien de la plupart. Le monde du sport de haut niveau serait aussi celui d’une forte précarité. D’où la proposition de loi votée hier à l’unanimité à l’Assemblée nationale, qui vise à mieux les protéger, juridiquement et socialement, pendant leur activité, mais aussi au moment de leur reconversion.

Dans un communiqué visant à expliquer sa démarche, le groupe socialiste à l’Assemblée évoque notamment « une reconnaissance envers tous ces champions qui contribuent au rayonnement de la France dans le monde, au même titre que les artistes, les chercheurs ou les écrivains  ». Cette expression d’une gratitude nationale est-elle justifiée ? Et est-elle payée en retour ?

« Aux grands sportifs, la patrie reconnaissante ? »

Marc Lévêque, Laurence Manfredi, Raphaël Poulain
Marc Lévêque, Laurence Manfredi, Raphaël Poulain Crédits : JCF - Radio France

Allez consulter sur le même sujet : 

Le Bonus de Nicolas Ignatiew

Désormais ex-internationale de ski alpin, Marie Marchand-Arvier a choisi de prendre sa retraite sportive en mars dernier. Si la vice-championne du monde 2009 en super G a connu la gloire sur la piste, la gestion de l’après-carrière à l’âge de 30 ans est parfois délicate. Elle a accepté de témoigner sur les difficultés de la reconversion au micro du Grain.

Écouter
2 min
Marie Marchand-Arvier
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......