LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Avons-nous eu la campagne que nous méritions ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Quelle a été la place du débat d'idées dans la campagne ? Une bonne ou une mauvaise campagne ? En 2002, face à la fuite des électeurs dans l'abstention ou le vote protestataire, on avait émis l'hypothèse selon laquelle l'élection du président de la République au suffrage universel devait peut-être être remise en cause. Cette fois-ci, les deux favoris ont totalisé 57 % des suffrages dés le premier tour et le second tour a connu une participation record. Les Français sont peut-être réconciliés avec la V° république, qui repose sur ces deux mécanismes de démocratie semi-directe : la rencontre d'un homme (ou d'une femme) avec un peuple et le recours au référendum. Comme le relevait Françoise Fressoz dans les Echos, de vendredi dernier, le débat a été mené « sans médiation » : les journalistes et autres animateurs de l'audiovisuel ont été relégués progressivement dans le décor - au point d'être cantonnés au rôle d'horloges parlantes lors du face-à-face de mercredi dernier. Les deux candidats ont superbement ignoré leurs propres partis et se sont affranchis de leurs programmes pour fixer eux-mêmes leurs lignes politiques. Les intellectuels n'ont compté pour rien. En tous cas, la figure de l'expert (avec Nicolas Baverez et Henri Guaino, d'un côté, le réseau de La République des Idées, de l'autre) a supplanté celle du clerc, de l'idéologue agitateur d'idées. On a compté les prises de position d'économistes (Olivier Blanchard versus Thomas Piketty), et non celles, antagonistes des deux anciens animateurs de la « Nouvelle Philosophie », André Glucksmann versus Bernard-Henri Lévy. C'est d'autant plus paradoxal que la campagne s'était focalisée sur des valeurs (autorité, travail, identité nationale) plus que sur les programmes.

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......