LE DIRECT
Les bons sentiments ont-ils mis K.O. l'humour engagé ?

Coluche, réveille-toi, ils sont devenus mous !

40 min
À retrouver dans l'émission

‘’Faire tout ce qui est en mon pouvoir pour réenchanter ce monde sinistré’’ : c’est la promesse que s’est faite l’humoriste François Rollin après les attentats de novembre. Et il invite ses collègues à le rejoindre. Mais le suivront-ils ?

Les bons sentiments ont-ils mis K.O. l'humour engagé ?
Les bons sentiments ont-ils mis K.O. l'humour engagé ? Crédits : Stéphane Mahé / Reuters

Cela fera bientôt 30 ans, le 19 juin prochain, que Coluche a disparu. Et avec lui -semble-t-il- une certaine façon d’intervenir, par l’humour, dans les débats de société. Combien de fois depuis sa mort a-t-on entendu : ‘’Ah si Coluche était encore là…’’ ? Comme si personne depuis n’avait pris la relève. Mais il est vrai qu’en 30 ans, le monde a changé, et l’humour aussi. Après la période d’outrance des années 90, où le sexe et la scatologie suffisaient à faire de vous un comique à la mode, les sujets sont devenus plus quotidiens et le ton plus consensuel : une sorte de bénabarisation de l’humour. La subversion étant désormais représentée par les artistes issus de ce qu’on appelle la diversité, à travers des spectacles qui consistent pour la plupart à mettre en avant les clichés racistes pour s’en moquer.

Et puis il y a eu janvier 2015. Des humoristes, ceux de Charlie Hebdo, visés en tant que tels. Puis à nouveau le traumatisme des attentats en novembre. Pour le comédien François Rollin, ce fut un électrochoc : ‘’Le cynisme rigolard’’ écrit-il dans sa tribune parue dans Le Monde le 22 mai dernier,  ‘’ou l’indifférenciation consensuelle ne me paraissent plus désormais à la hauteur de l’enjeu.’’

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
À venir dans ... secondes ...par......