LE DIRECT

Comment réconcilier les Français avec leur Police ?

38 min
À retrouver dans l'émission

Emission présentée par Olivia Gesbert

1 qualificatif positif contre 4 négatifs… au choix. « Face à la présence d’un policier, vous sentez-vous rassuré, inquiet, agressé, provoqué ou indifférent ? ». Cette proposition extraite d’un questionnaire-type édicté par la Direction Générale de la Police nationale pour sonder le degré de satisfaction (ou plutôt d’in-satisfaction) de la population envers sa police interpelle sur le malaise actuel. Défiance qui ne fait plus mystère depuis longtemps. Comme en attestent études et sondages. Ainsi de cette enquête Ifop de novembre dernier selon laquelle moins de 15% des Français interrogés considèrent les policiers comme « proches de la population ». Défiance qui ne pouvait plus rester sourde. A tel point que le candidat Hollande avait placé au cœur de ses engagements de campagne la mise en place d’une « procédure respectueuse des citoyens » et la « lutte contre le délit de faciès ».

Christophe Crépin et Manuel Boucher
Christophe Crépin et Manuel Boucher Crédits : Radio France

Car paradoxalement la demande de sécurité n’a jamais été aussi forte. Incarnée par la figure d’un Manuel Valls, très populaire. Depuis un an et demi, la Place Beauvau a repris le flambeau et fait officiellement du lien à retisser dans les rapports entre la police et sa population, l’une de ses priorités. Après avoir lancé en septembre dernier sa réforme de la police des polices, le Ministère de l’Intérieur vient d’éditer un nouveau code de déontologie à l’adresse des policiers et des gendarmes. Il est entré en vigueur hier. Une sorte de rappel à l’ordre où il est beaucoup question de "probité", d’ "exemplarité" et du retour d’un certain numéro de matricule sur l’uniforme... Ces mesures suffiront-elles à réconcilier les Français avec leur police ? Quelles pistes suivre ?

"Police / Français : le désamour est acté. Mais comment y remédier ?": Du Grain à moudre ouvre ce soir le débat.

Et l'interview de Mélanie Chalandon : Sebastian Roché , directeur de recherche au CNRS, pacte-Institut d'Etudes Politiques de Grenoble, responsable du pôle sécurité et société, enseignant à l'Ecole Nationale Supérieure de la Police.

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......