LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Comment réveiller les nuits parisiennes ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Pour demeurer compétitives, les grandes villes doivent désormais attirer et retenir une nouvelle catégorie de jeunes diplômés que l'universitaire américain Richard Florida a baptisé « la classe créative ». Branchés sur les nouvelles technologies et surfant sur les tendances, les membres de cette « classe créative » ont cet avantage qu'ils sont partout désirés : la compétitivité des entreprises dépend d'eux. Mobiles et polyglottes, ils se déplacent en fonction de l'attractivité des villes. « Pourquoi quittes-tu Pittsburgh pour Austin ? » demande Richard Florida à l'un de ses brillants cerveaux en tee-shirt et baskets ? Réponse : « Parce qu'à Austin, il y a énormément de jeunes, beaucoup de choses à faire, une ambiance musicale florissante, une grande diversité ethnique et culturelle, des activités de plein air fabuleuses et une vie nocturne épatante ». Oui, la qualité de vie nocturne est désormais l'un des critères décisifs de la « classe créative ». Qu'en est-il de Paris à cet égard ? La mairie a commandé à l'Ecole de Guerre Economique un rapport sur la compétitivité nocturne de Paris qui est assez inquiétant. Paris serait distancé par Barcelone, Berlin, Londres et Amsterdam. Pas étonnant : le Palace est redevenu un théâtre. La Loco ferme. Les Bains sont menacés. On comprend que les night-clubbers s'en aillent faire la fête ailleurs. L'association Technopol a lancé une pétition intitulée : « Paris : quand la nuit meurt en silence » qui a recueilli plus de 13 000 signatures. La mairie a pris conscience du problème et vient d'ouvrir un site aux noctambules, Paris Nightlife. Mais comme l'écrit Odile de Plas dans Le Monde de ce soir, son « lancement résonne involontairement comme un aveu de faiblesse ».

L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......