LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Consentir est-ce accepter ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Qui ne dit mot, consent Brûlée vive pour ne pas avoir accepté les avances d'un jeune homme, She dont nous venons d'entendre la tragique histoire dans le documentaire proposé par Sur les Docks, a appris que se rebeller plutôt que consentir pouvait coûter cher, très cher, à une femme. G. Fraisse, dans son dernier essai, livre cette trouvaille dans un dictionnaire de 2005, à l'entrée « consentant » : « ne se dit guère que des femmes ». Il est vrai que le consentement n'est pas toujours cet avis éclairé, mûri en son âme et conscience, qui cèle un contrat équitable entre deux individus. C'est aussi l'acceptation devant la contrainte, ce faute de mieux qui a longtemps encadré les choix des femmes et des opprimés. Aujourd'hui encore nous consentons à l'intervention médicale quand la maladie l'oblige. Ou « nous consentons à l'impôt » pour reprendre le titre d'une pétition qui circule. Le mot a toujours ce double-sens un peu troublant, entre résignation et pleine approbation. C'est à cette lumière qu'il faut revoir la place du consentement aujourd'hui. Cet homme, le « cannibale », qui avait défrayé la chronique en 2001 pour en avoir mangé un autre, avait plaidé à son procès que sa victime était consentante : était-ce une circonstance atténuante ? Sa responsabilité en était-elle diminuée ? Le tribunal a jugé que non. Mais alors que vaut mon consentement s'il n'est pas respecté pour ce qu'il est, une affirmation de ma liberté ? Ne serais-je pas toujours capable de choisir mon propre bien ? Ne suis-je pas transparent à moi-même ? Ces questions parcourent plusieurs ouvrages qui viennent de sortir et qui manifestent la place centrale de cette notion. Elle est d'ailleurs brandie aussi bien pour défendre la liberté de prostitution que pour soutenir le port du voile (c'est mon choix). Mais comment soupeser la valeur d'un consentement quand on postule qu'il existe par ailleurs des facteurs de domination sociale, symbolique, ou sexuée ?

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......