LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Damas, épicentre du désordre mondial ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Plus de 4 ans de guerre en Syrie. Un conflit qui bouleverse désormais la stabilité régionale, voire mondiale à travers la crise des migrants et la hausse de la menace terroriste islamiste. La résolution du conflit est-elle un préalable à un ‘’retour à la normale’’ ?

Bombardement à Douma, principal fief des rebelles dans la province de Damas, en juin 2015
Bombardement à Douma, principal fief des rebelles dans la province de Damas, en juin 2015 Crédits : Bassam Khabieh - Reuters

Tous les conflits armés sont compliqués, mais en matière de complexité, la guerre qui détruit la Syrie depuis plus de quatre ans pourrait devenir un cas d’école. On se perd aujourd’hui dans la cartographie des combats, la diversité des belligérants, la nature de leurs alliances (souvent fluctuantes). C’est que le conflit n’est plus seulement syrien mais régional, voire international si l’on prend en compte deux de ses conséquences majeures : la crise des migrants et la menace terroriste islamiste.

Tout avait pourtant commencé de manière apparemment limpide, en mars 2011. D’un côté un régime autoritaire, brutal, celui de Bachar el Assad. De l’autre, non pas encore des rebelles mais des citoyens, happés par l’enthousiasme des printemps arabes, demandeurs d’une société plus juste.

Ce temps là est loin désormais. « Le monde a mis trop longtemps à réagir » déplorait François Hollande la semaine dernière dans son discours aux ambassadeurs. Comme si l’enchainement des événements avait une part d’irréversible.

Il serait néanmoins abusif de parler de fatalisme. Pour la première fois il y a quelques jours, le conseil de sécurité de l’ONU a été unanime autour d’un premier plan politique de sortie de crise. Car il faudra bien en sortir d’une manière ou d’une autre, tant ce qui se passe dans ce pays a de conséquences à l’extérieur de ce qui lui reste de frontières.

« Damas est-elle l’épicentre du désordre mondial ? ». C'est notre sujet du jour.

Christophe Ayad, Pierre Razoux et Denis Bauchard
Christophe Ayad, Pierre Razoux et Denis Bauchard Crédits : C. Francis - Radio France

Suivez-nous aussi sur

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
  • rédacteur en chef au Monde, chef du service international
  • Directeur académique de l'Institut Fondation méditerranéenne d'études stratégiques (FMES)
  • conseiller pour le Moyen-Orient à l’Institut français de relations internationales (IFRI), ancien diplomate, ancien directeur d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......