LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

De quelle campagne rêviez-vous? Avec le club des observateurs de France Culture

40 min
À retrouver dans l'émission

Avec aujourd'hui pour le Club des Observateurs de France Culture : Rony Brauman, Christophe Guilluy, Philippe Manière

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

En ce temps là, François Hollande était sans rival.

A l’intérieur de son parti (il venait de remporter haut la main la primaire socialiste face à Martine Aubry) comme à l’extérieur : promis, il ne ferait qu’une bouchée de Nicolas Sarkozy, si jamais celui-ci ne renonçait pas à son envie de se représenter.

C’était au mois d’octobre et le tout frais candidat du PS promettait de « réenchanter » le rêve français.

Rony Brauman, Philippe Manière et Christophe Guilluy
Rony Brauman, Philippe Manière et Christophe Guilluy Crédits : M.Lucchesi - Radio France

Y parviendra-t-il ?

Réponse au plus tôt dans 10 jours, si il franchit le 1er tour au plus tard en 2017 s’il termine le quinquennat.

Ce qui est sûr en tout cas, c’est que François Hollande, pas plus d’ailleurs que la plupart des autres candidats, n’aura été en mesure de réenchanter la campagne présidentielle. Une campagne atone, sans passion, sans beaucoup d’idées neuves, qui ennuie, qui fatigue, qui tarde à se terminer… : voilà ce qui se dit ou s’écrit depuis de nombreuses semaines. Comme si, par un coup de baguette magique, nous étions retournés dix ans en arrière, lorsque la certitude d’assister à un duel final entre Chirac et Jospin paraissait avoir détourné les électeurs de ce moment clé de la vie politique française.

Présidentielle, morne plaine.

Et c’est encore pire si l’on se tourne du côté de la presse étrangère, anglaise notamment.

Ainsi l’hebdomadaire britannique The Economist, lequel a réussi son coup il y a quelques jours en reproduisant, en Une, le Déjeuner sur l’herbe de Manet, et en prêtant aux 2 personnages masculins du tableau les traits de Nicolas Sarkozy et François Hollande, le tout surmonté d’un titre : « La France dans le déni » Autre façon de dire que la campagne présidentielle française est totalement à côté de la plaque.Est-ce vraiment le cas ?

Et si oui, de quelle campagne rêviez-vous ?

C’est la question que nous allons poser à notre club des Observateurs :

Et le contrepoint de Julie Gacon:

Imaginez que la campagne ait pris un tour imprévu, qu'un "Printemps français" a bouleversé les schémas établis et qu'un grand mouvement indépendant, le MIRAC (Mouvement indépendant pour une réelle alternative citoyenne, a suscité un enthousiasme populaire jamais vu... Le 6 mai, il reporte le second tour avec plus de 55% des voix! Un nouveau gouvernement est formé. Pour la première fois dans la Ve République, aucun ministre n'est politicien de métier. C'est la campagne dont rêvaient les éditions du Muscadier, toute jeune maison indépendante née l'année dernière... Son premier ouvrage: "l'Altergouvernement", écrit par 18 alter-ministres: Susan George aux Affaires étrangères, Michel et Monique Pinçon-Charlot à la réforme de l'Etat, Laurent Muchielli est ministre de l'Intérieur, Aline Pailler celle de l'information... Et au ministère des Solidarités, Nathalie Péré-Marzano, par ailleurs déléguée générale du CRID, Centre de recherche et d'information pour le développement.

Écouter
7 min
Nathalie Péré-Marzano

Le Club des Observateurs de France Culture : Nicolas Baverez, Rony Brauman, Barbara Cassin, Christophe Guilluy, Jacqueline Hénard, Axel Kahn, Philippe Manière, Thomas Piketty, Dominique Reynié, Stéphane Rozès et Patrick Weil.

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2011/10/21304270-f326-11e0-b8ee-842b2b72cd1d/838_logo-ina-officiel.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="ina.fr" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2011/10/21304270-f326-11e0-b8ee-842b2b72cd1d/838_logo-ina-officiel.jpg" width="318" height="148"/>
ina.fr Crédits : Radio France
Retrouvez dans chaque émission "l'Archive du jour"

avec notre partenaire.

Intervenants
  • Président de Médecins sans frontières de 1982 à 1994, membre du Centre de réflexion sur l’action et les savoirs humanitaires (CRASH) de MSF
  • géographe, consultant pour les collectivités territoriales
  • Président et co-fondateur de la société de conseil Vae Solis Communications
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......