LE DIRECT
Opération anti-terroriste de la police spéciale algérienne, 2014

De Tanger à Tunis : une poudrière djihadiste ?

38 min
À retrouver dans l'émission

Sur les 30 000 combattants étrangers ayant rejoint les rangs d’organisations djihadistes en Syrie et en Irak, 8 000 environ seraient originaires des pays du Maghreb (parmi lesquels une majorité de Tunisiens). Comment les pays de la région gèrent-ils cette menace ?

Opération anti-terroriste de la police spéciale algérienne, 2014
Opération anti-terroriste de la police spéciale algérienne, 2014 Crédits : Louafi Larbi - Reuters

Il y a un mois, des djihadistes menaient une attaque sans précédent dans la ville tunisienne de Ben Guerdane, à proximité de la frontière libyenne. Cible des assaillants : une caserne de l’armée, un poste de police et un autre de la garde nationale. L’attaque visait, selon les autorités tunisiennes, à instaurer un ‘’émirat’’ de l’Etat islamique dans la région. L’assaut a échoué, mais treize membres des forces de l’ordre et sept civils ont été tués.

Au cours des douze derniers mois, la Tunisie aura été plusieurs fois la cible d’attaques terroristes : à Tunis, deux fois, à Sousse au mois de juin. Elle est aussi un des pays qui fournit le plus grand nombre de djihadistes partis combattre en Syrie et en Irak : ils seraient environ 6 000 aujourd’hui. La proximité avec la Libye peut expliquer en partie cette situation. Mais en partie seulement.

Pour preuve, l’Algérie, autre pays frontalier, qui officiellement ne fournirait qu’environ 200 de ces combattants. Chiffre que certains considèrent comme sous-estimé. Autre pays de la région, le Maroc est lui aussi confronté à l’attrait qu’exerce sur une partie de sa jeunesse une organisation comme l’Etat islamique. En particulier celle du nord du pays, davantage en proie au chômage et à la pauvreté. Entre 1200 et 1500 Marocains auraient rejoint les rangs des djihads syriens et irakiens. Si chacun de ces trois pays est confronté de manière différente à cette menace, peut-on parler d’un phénomène régional, de vases communiquant pour les pays du Maghreb ?

« De Tanger à Tunis : une poudrière djihadiste ? »

Pierre Puchot, Akram Belkaïd
Pierre Puchot, Akram Belkaïd Crédits : FR - Radio France

Liens

  • Les mondes de l'islam 5/10 : les djihadismes armés (France Culture)
  • Comment l’islam est devenu la nouvelle idéologie des damnés de la planète (Atlantico)
  • Pierre Puchot, journaliste: «Ennahda est ancré dans le paysage tunisien» (RFI)
  • Libye, Mali : inquiétudes algériennes, pressions françaises (Orient XXI)
Intervenants
  • Maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon, chercheur au laboratoire Triangle (CNRS, ENS), directeur adjoint de l'Institut d'études de l'islam et des sociétés du monde musulman (EHESS/CNRS)
  • écrivain, reporter pour le Monde Diplomatique
  • Essayiste et journaliste au Monde Diplomatique.
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......