LE DIRECT

Dettes : le monde joue-t-il à se faire peur ?

38 min
À retrouver dans l'émission

Mais quelle mouche avait donc piqué les marchés financiers ? Eux d’habitude si fébriles étaient devenus particulièrement prudents à l’égard de la dette américaine et de son fameux plafond. A quelques heures de l’échéance au-delà de laquelle les Etats-Unis risquaient de se retrouver en situation de défaut de paiement, faute d’accord entre démocrates et républicains, Wall Street était en hausse. Aucun signe d’affolement.

Il faut croire que, pour cette fois, les bourses avaient vu juste. Un accord de sortie de crise a été trouvé au Sénat américain : des élus s’en sont fait l’écho il y a moins d’une heure. Les Etats-Unis ne feront pas faillite. Le monde respire à nouveau.

Car nous étions sous assistance respiratoire depuis quelques jours. A mesure que le 17 octobre approchait, il était question de « catastrophe », de « chaos », de « scénario apocalyptique ». Dans le Figaro, Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France disait redouter « des turbulences mondiales extrêmement violentes » « Et si les Etats-Unis faisaient faillite » titrait hier le supplément éco du Monde.

Nicolas Baverez et Cédric Durand
Nicolas Baverez et Cédric Durand Crédits : CL - Radio France

A vrai dire, personne n’y croyait, mais tout le monde avait peur. Un peu comme à l’approche du 21 décembre 2012 (souvenez-vous, la fin du monde), ou comme au moment du passage à l’an 2000, dont la fête promettait d’être gâchée par un vaste bug informatique. Evidemment, la comparaison est excessive. Il faudrait se référer davantage à la crise des dettes souveraines en Europe, lorsque la date de la faillite de la Grèce était régulièrement pronostiquée. Ou bien à Chypre, qui n’avait plus le moindre avenir au sein de la zone euro, et qui pourtant y est encore.

La question de la dette, longtemps négligée, semble devenue aujourd’hui un des principaux instruments pour justifier des décisions de politique économique. Instrument dont on peut se demander s’il n’est pas aussi instrumentalisé.

« Dettes : le monde joue-t-il à se faire peur ? »

C'est notre sujet du jour.

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
  • historien, économiste, essayiste, éditorialiste au Point et au Figaro
  • Économiste, Maître de Conférences à l’université Paris 13.
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......