LE DIRECT
Le Petit-Bard (Montpellier), lieu de mobilisation pour la mixité sociale en 2015

Mixité sociale : pourquoi l'école devrait-elle être exemplaire ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Une vingtaine de départements vont expérimenter à la prochaine rentrée scolaire de nouvelles règles d’affectation dans les collèges. Objectif : favoriser la mixité sociale. Mais pour quoi faire ? Et pourquoi assigner cet objectif à l’école ?

Le Petit-Bard (Montpellier), lieu de mobilisation pour la mixité sociale en 2015
Le Petit-Bard (Montpellier), lieu de mobilisation pour la mixité sociale en 2015 Crédits : Fred.th Wikimédia Commons

Le privé, meilleur élève que le public en matière de mixité sociale à l’école ! C’est le constat surprenant qui barrait la Une du journal La Croix mardi dernier. Le quotidien a publié les résultats d’une étude, menée par un chercheur de l’Edhec (une école de commerce), d’où il résulte que ‘’les collèges privés sont surreprésentés au sein des collèges les plus performants en termes de mixité sociale’’.

Constat surprenant, encore que… Les établissements publics, soumis à la sectorisation, n’ont pas le choix : ils ne font que refléter, voire amplifier, l’absence de diversité sociale de leur environnement. Certains n’hésitent pas à parler de ghettos scolaires.

Au-delà du match public-privé, cette question de la mixité sociale traverse depuis quelques années la réflexion sur le rôle que doit jouer l’école. Doit-elle refléter au plus près la diversité de la population française ? Et à supposer que cela soit possible, en quoi cet objectif est-il pertinent du point de vue de la réussite scolaire ?

« Mixité sociale : pourquoi l’école devrait-elle être exemplaire ? »

Pascal Balmand, Frédérique Rolet
Pascal Balmand, Frédérique Rolet Crédits : JCF - Radio France

Liens

  • Mixité sociale dans l’enseignement catholique : « Nous nous associons à une expérimentation dans 20 départements » (La Croix)
  • Marie Duru-Bellat: «La sélection, oui, mais plus tard» (Libération)
  • L'école privée «bon élève» de la mixité sociale. De qui se moque-t-on? (Slate)
  • Les non-dits de la mixité sociale (Le Point)
Intervenants
  • Secrétaire général de l'enseignement catholique
  • sociologue, professeur émérite à Sciences Po Paris, chercheuse à l'Observatoire sociologique du changement et à l'IREDU
  • Secrétaire générale du Syndicat national des enseignants du second degré (SNES-FSU)
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......