LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

en direct de la maison de la Presse à Liège,Wallons-Flamands : ... moi non plus (2/2)

40 min
À retrouver dans l'émission

plateau de l'émission
plateau de l'émission
plateau de l'émission © Eric Gérard / RF Présenté souvent comme un mariage à 2 - c'est plutôt un ménage à 3 que vit la Belgique. Et c'est sans doute cet amant convoité par les deux parties qui lui permet - pour l'instant de conserver son unité. D'un côté donc une Wallonie - qui pèse 3 millions et demi d'habitants, longtemps certaine de sa supériorité linguistique, longtemps riche aussi de ses industries charbonnières et minières, mais une Wallonie qui se débat aujourd'hui avec un taux de chômage de près de 17% ...(malgré une rélle embellie ces derniers mois il existe des provinces wallones encore très sinistrées comme Charleroi, Mons, ou Liège où nous nous trouvons aujourd'hui et où près d'un actif sur 5 n'a pas de travail.) En face la Flandre, et ses 6 millions de flammands (qui pèsent donc 2 fois plus lourd que les wallons) et concentrent près de 70% de la richesse nationale. Une Flandre qu'on décrit aussi comme très à droite : les extrémistes du Vlams Belang - sont devenu le 2ème parti flamand, aux élections du 10 juin dernier. Une Flandre qui a longtemps souffert (aussi) de voir sa langue néerlandaise maltraîtée par les insitutions nationales et qui aujourd'hui tiendrait sa revanche ... en exigeant une réforme de l'Etat. Réforme qui vise à gérer de façon régionale nombre de compétences- qu'il s'agisse de la fiscalité, des dépenses de santé, du code de la route, de la justice et j'en passe. Et puis il y a la maîtresse : Bruxelle, ville capitale et ses 1 millions d'habitants - qui a elle seule génère une part très conséquente de la richesse nationale. Bruxelles la cosmopolite, dont la majorité des habitants ne sont sans doute ni wallons, ni flamands - et qui attire des travailleurs de tout le pays, au détriment d'ailleurs de la main d'oeuvre locale, qui connaît elle aussi un chômage préoccupant. Bruxelle la francophone, plantée en plein coeur de la Flandre - avec ses arrondissements limitrophe où l'on parle français, mais que tant de flamands voudraient convertir à leur langue. Bruxelles enfin connue dans le monde entier pour abriter le siège des instutions européennes / et tellement plus visible sur la scène internationale que couple wallon-flamand. Alors que les scènes de ménage font rage depuis 4 mois, que les deux partis arrivés en tête (les centristes en wallonie ... et les libéraux en flandre) ont le plus grand mal à former leur « coalition surnommée l'orange-bleue » alors que Roi des Belges a dù se résoudre à nommer successivement (cet été) un informateur, puis un médiateurs, suivi d'un formateur (Yves Leterme) qui a cédé la place à un éclaireur avant de reprendre le flambeau pour tenter une deuxième et dernière fois de finaliser son gouvernment ... Nous allons tenter de comprendre (vue de Liège) ce qui fait encore tenir les Belges ensemble. Puisque malgré ces déchirures, il apparaît que la scission du pays n'est pas pour aujourd'hui.
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......