LE DIRECT

En direct et en public du Centre Pompidou : Faut-il supprimer la culture générale des concours administratifs ?

40 min
À retrouver dans l'émission

C'était dans le Figaro au mois de décembre, le 1er, André Santini, secrétaire d'Etat chargé de la fonction publique, s'interrogeait : « A quoi nous sert d'avoir une épreuve d'histoire pour les pompiers ?». Le bon sens répondrait : « à rien, ça ne sert absolument à rien pour relier une bouche d'incendie ». Mais est-il pour autant inutile qu'un bon citoyen ( car le pompier est un citoyen vertueux ) possède quelques lumières sur l'histoire de l'humanité ? En réalité, la polémique qu'a fait naître la décision de suppression des épreuves de culture générale réside moins dans cette controverse sur la formation des agents publics, et leur recrutement, que sur les raisons qui ont été avancées pour ce faire. Ces épreuves seraient discriminatoires à l'encontre des candidats issus de milieu populaire et particulièrement de milieu populaire immigré. Evidemment, la vocation de la République étant d'intégrer tous les citoyens, il est difficile de contester cette volonté politique de lutter contre les discriminations. Cependant, n'est-ce pas une forme de mépris que de penser que l'ignorance doit être le sort de certains, quand d'autres auront, naturellement, le privilège de la culture ? On peut souhaiter à tous de lire au moins une fois dans sa vie La Princesse de Clèves, qui est, quoiqu'un dise notre Président, l'un des plus beaux romans de la langue française. Et comme le faisait très justement remarquer la grande latiniste Florence Dupont, l'Odyssée parle plus directement au fils du griot malien que Brassens. Qui nous dira donc ce qui est discriminant et ce qui ne l'est pas ?

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......