LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Fallait-il créer une chaire de criminologie ? Et la confier à Alain Bauer ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Il y a en effet deux questions distinctes dans cette affaire, comme le montre le fait qu'existent deux pétitions différentes pour contester la nomination d'Alain Bauer à la première chaîne de criminologie créée en France, au Conservatoire des Arts et Métiers. Le regroupement, sous une bannière et une autorité uniques, de divers champs d'expertise, relevant ici du droit pénal, là de la sociologie, ailleurs, de la psychologie, en une discipline unique - la criminologie - est-il légitime ? C'est la question que pose la pétition « pas de criminologie au CNAM », mise en ligne sur le site de « Sauver la recherche » et publié par la revue Mouvements. Les signataires de cette émission disent se méfier des pressions que « la tutelle administrative » - entendez le ministère de l'Intérieur - pourrait faire peser sur la neutralité de la recherche. Ils mettent en cause la nécessité de la discipline criminologique elle-même, à laquelle ils reprochent de se limiter souvent à « une légitimation scientifique des croyances de sens commun ». La deuxième pétition, celle qui a été publiée par trois universitaires dans Le Monde du 12 février, ainsi qu'une troisième, qui émane de deux cent enseignants et chercheurs du CNAM, ne nie pas la légitimité de consacrer une telle discipline, mais bien plutôt la personnalité de son titulaire, Alain Bauer. Ils jugent ses travaux trop faibles, et même tendancieux. D'après eux, une telle nomination aurait même pour effet de compromettre l'avenir de la criminologie au sein du monde universitaire français. Alors : fallait-il ou non consacrer l'existence d'une discipline criminologique autonome au sein de l'Université française ? Alain Bauer était-il le meilleur candidat pour l'occuper ? C'est à ces deux questions que nous allons tenter d'apporter des réponses ce soir.

Intervenants
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......