LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Fallait-il entrer en guerre ? 5 à 7 spécial Mali

39 min
À retrouver dans l'émission

Après l’intervention de l’armée française au Mali, France Culture consacre son « 5 à 7 » à la France en guerre au Mali. Cette édition spéciale s’inscrit dans la continuité de la journée « L’enjeu du Sahel » diffusée le 17 décembre dernier.

Non, la France n’est pas seule au Mali.

Elle a derrière elle tous les pays européens, lesquels ont unanimement salué son action militaire. C’est fort de cette conviction que le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, a résumé la réunion qu’il a eu ce jeudi à Bruxelles avec ses homologues européens.

La France n’est pas seule, mais les autres sont quand même loin derrière. L’Union européenne a certes approuvé aujourd’hui l’envoi de 200 militaires instructeurs au Mali un premier contingent de soldats tchadiens a certes été envoyé au combat : voilà qui ne pèse pas lourd dans un conflit qui, loin de rester circonscrit aux seules frontières maliennes (ce qui en ferait déjà un terrain de guerre immense) est en train de déborder sur les pays voisins.

Bertrand Badie, Michel Goya et Pierre Conesa
Bertrand Badie, Michel Goya et Pierre Conesa Crédits : J-C F - Radio France

A commencer par l’Algérie, suite à cette prise d’otages à propos de laquelle il est encore bien difficile d’y voir clair ce soir. Seule certitude : cette action terroriste est directement liée à la décision de François Hollande de répondre favorablement à l’appel à l’aide du président Dioncounda Traoré.

Il y a quelques semaines de cela, nous nous demandions, dans cette émission, si la France était prête à relancer la guerre contre le terrorisme. La réponse est claire à en juger par le vocabulaire utilisé par le chef de l’Etat : c’est oui. Pour autant, cette réponse ne règle pas toutes les questions, bien au contraire. Et si, pour l’instant, un quasi consensus existe quant à la légitimité de l’engagement de nos forces armées, il n’est pas dit que celui-ci se maintienne dans la durée. Or, le passé récent a montré que de tels conflits asymétriques, Etats contre groupes terroristes, avaient vocation à s’enliser.

Alors « Fallait-il entrer en guerre ? »

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
  • Professeur des universités à Science Po Paris et enseignant-chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)
  • ancien haut fonctionnaire au ministère de la Défense.
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......