LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Faut-il en finir avec la religion de la croissance? : grand entretien avec Tomáš Sedláček

41 min
À retrouver dans l'émission

La France avait déjà perdu son triple A. La voilà à présent entrée en récession. La nouvelle a cueilli à froid, au réveil, nos compatriotes mercredi dernier. Mines de circonstance du côté des commentateurs : la situation est grave, pour ne pas dire désespérée.

Petit rappel des faits : le produit intérieur brut de la France, après avoir baissé de 0,2% au dernier trimestre 2012, a enregistré une diminution identique au 1er trimestre 2013. Le pays est donc bien entré dans une phase récessive, ce qui complique (pour user d’un euphémisme) la tâche du gouvernement et la volonté affichée par le chef de l’Etat d’inverser la courbe du chômage d’ici la fin de l’année.

Tomas Sedlacek
Tomas Sedlacek Crédits : JCF - Radio France

Si cette nouvelle nous a autant affecté, c’est parce que nous avons la conviction qu’en dehors de la croissance, point de salut. Plus l’économie croît, plus nous approchons du paradis…sur terre. Ce n’est pas un hasard si j’utilise ici des termes piochés dans le vocabulaire religieux. La religion, et plus largement, les grands mythes, ce sont les matériaux dans lequels est allé puiser notre invité du jour pour nous raconter autrement l’économie. Pour dire que ce qui nous apparaît comme une évidence aujourd’hui ne résiste pas toujours à l’examen de l’Histoire.

Dans « L’économie du bien et du mal », Thomas Sedlacek convoque aussi bien l’épopée de Gilgamesh que la trilogie Matrix, l’ancien et le nouveau Testament et les grands philosophes grecs. Le passé au service de la lutte contre les idées reçues.

« Faut-il en finir avec la religion de la croissance ? »

C’est notre sujet du jour :

Et le contrepoint de Julie Gacon :

Si les questions de morale, de foi et de religion ont eu une grande influence sur les théories et les pratiques économiques comme l'explique Tomas Sedlacek, peut-on dire aussi que l'économie a influencé les religions? Avec Lionel Obadia, anthropologue, professeur à l'université Lumière Lyon 2.

Écouter
19 min
Lionel Obadia

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......