LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Faut-il se méfier du peuple ?

39 min
À retrouver dans l'émission

« Vu l’ambiance dans le pays, on peut se poser la question de savoir si le Président de la République n’aurait pas à gagner à donner une respiration aux Français en leur redonnant la parole ». Ces propos (car il s’agit d’une citation) sont encore tout chauds : ils ont été prononcés en début d’après-midi, à l’Assemblée nationale, par le porte-parole de l’UDI, Jean-Christophe Lagarde.

Redonner la parole aux Français : au hit-parade des injonctions politiques, celle-là est en train de gravir quatre à quatre les sommets du classement. Référendum sur le mariage pour tous, référendum sur la moralisation de la vie politique, dissolution de l’Assemblée en vue de nouvelles législatives : moins d’un an après l’arrivée de François Hollande à l’Elysée, la droite (mais aussi une partie de la gauche) semble considérer que le peuple doit à nouveau être consulté.

Pierre Lascoumes et Gérald Bronner
Pierre Lascoumes et Gérald Bronner Crédits : OW - Radio France

Bien entendu, ces appels ne sont pas dénués d’arrière-pensées politiques. Mais ils ont d’autant plus de chance d’être entendus que le terrain est favorable. La démocratie représentative est en crise, la défiance à l’égard des élus ne s’est jamais si bien portée. Les Français, nous dit-on, sont en colère : il faut l’entendre, il faut les écouter.

Ce soir, nous avons justement choisi, à partir d’une actualité particulièrement riche, de nous interroger sur le rôle que peuvent jouer les citoyens dans le débat politique. Des citoyens de plus en plus sollicités à travers les débats publics, comme par exemple celui en cours sur la transition énergétique. Des citoyens de plus en plus informés. Mais peut-être pas de mieux en mieux.

Alors faut-il faire confiance au peuple ? Ou au contraire s’en méfier ? C'est notre sujet du jour.

Et le contrepoint de Julie Gacon:

Pierre-Henri Leroy
Pierre-Henri Leroy Crédits : JG - Radio France

Quand le peuple des actionnaires réclame plus de démocratie dans les entreprises... Ce que la presse anglo-saxonne appelle hardiment le "printemps des actionnaires" a commencé fin avril lors de l'assemblée générale de Citigroup: les détenteurs de titres ont refusé à 55% des voix de valider le plan de rémunération des dirigeants de la banque. Pierre-Henri Leroy est le président de Proxinvest, société de conseil aux actionnaires.

Écouter
7 min
Contrepoint Pierre-Henri Leroy

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
  • Sociologue et juriste
  • Professeur de sociologie à l'université de Paris, membre de l'Académie des technologies et membre de l'Académie nationale de médecine
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......