LE DIRECT

L'arsenal militaire redevient-il un signe de puissance ?

39 min
À retrouver dans l'émission

La France vend ses Rafales. La Chine prépare de grands défilés militaires. La Russie fait une démonstration de sa force de frappe lors des commémorations de la fin de la seconde guerre mondiale. En Asie, au Moyen-Orient, en Afrique, les puissances émergentes augmentent leurs budgets militaires. Avoir une armée puissante permet-il de peser davantage sur la scène internationale ?

16.127 militaires et 194 blindés ont défilé sur la Place Rouge, à Moscou, le 9 Mai dernier pour commémorer la victoire de 1945
16.127 militaires et 194 blindés ont défilé sur la Place Rouge, à Moscou, le 9 Mai dernier pour commémorer la victoire de 1945 Crédits : Reuters

Qu’il semble loin le temps de l’immédiat après-guerre froide, lorsque le monde pensait s’acheminer vers une histoire pacifiée. Les promesses de désarmement étaient renouvelées. Et si la menace persistait, elle était le fait de groupes terroristes, contre lesquels il était vain de vouloir mener une guerre conventionnelle. Nous entrions dans l’ère du soft power. Qu’en reste-t-il aujourd’hui ? Pas grand-chose si l’on en juge par les statistiques des dépenses militaires dans le monde. 1800 milliards de dollars en 2014 : un niveau certes globalement stable par rapport à 2013, mais consécutif à plusieurs années de forte hausse. Et qui voit apparaître, derrière les Etats-Unis (indétrônables), de nouveaux acteurs, notamment en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient.

La France profite de cet engouement, elle qui vient –enfin- de réussir à vendre son Rafale à l’Egypte et au Qatar, bientôt à l’Inde. Mais une France qui, dans le même temps, peine à se démultiplier sur les terrains de conflit, chef de file militaire d’une Europe où la défense n’apparaît pas comme une préoccupation majeure. Ce qui n’est pas le cas en Russie : on l’a vu le 9 mai dernier avec le défilé commémoratif sur la place Rouge à Moscou. Ce qui ne l’est plus en Chine : le président Xi Jinping promet l’organisation prochaine de 4 grands défilés militaires, histoire de peaufiner son ‘’rêve chinois’’ de grandeur retrouvée.

« L’arsenal militaire redevient-il un signe de puissance ?  »

Catherine Durandin, Bruno Tertrais
Catherine Durandin, Bruno Tertrais Crédits : JCF - Radio France

Nous vous invitons à réécouter l’émission Du Grain à Moudre  du 20 Octobre dernier consacrée au désarmement

Intervenants
  • historienne spécialiste de la Roumanie, professeur émérite à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO)
  • Politologue spécialiste de l'analyse géopolitique et stratégique, et directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique.
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......