LE DIRECT

L'école va-t-elle trouver le bon rythme ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Voilà une réforme qui, à première vue, ne devrait pas poser de problème : le retour à la semaine de 5 jours à l’école. A peine arrivé au ministère de l’Education nationale, Vincent Peillon en a fait une priorité, promettant d’ajouter une demi-journée de classe (le samedi ou plus vraisemblablement le mercredi) aux élèves de primaire à partir de la rentrée 2013.

Presque une formalité donc, dans la mesure où un quasi consensus existe aujourd’hui en France sur cette question : la semaine de 4 jours, institutionnalisée en 2008, fut une erreur. Erreur dénoncée notamment par l’Académie de médecine, à cause de son rôle néfaste sur la vigilance des enfants.

Sébastien Sihr, Christian Forestier et Myriam Menez
Sébastien Sihr, Christian Forestier et Myriam Menez Crédits : J.Gacon - Radio France

Mais la semaine de 4 jours n’est qu’un des symptômes d’une organisation du temps scolaire devenue loufoque. Journées de travail trop chargées, semaines trop heurtées, année scolaire rythmée par d’interminables vacances d’été : les écoliers français vivent cet étrange paradoxe d’avoir à la fois beaucoup moins de jours d’école que la plupart de leurs voisins européens, tout en aillant davantage d’heures de cours sur une année.

L’été dernier, le comité de pilotage sur les rythmes scolaires remettait son rapport au précédent ministre. Avec un certain nombre de préconisations, dont la suppression de la semaine de 4 jours, l’allègement des journées de classe et la réduction des congés d’été.

La réforme est donc prête à l’emploi. Reste, et c’est là que les difficultés commencent, à l’articuler avec l’ensemble des acteurs : les enseignants, les parents, mais aussi les collectivités locales, les associations. Et qui sait…les enfants.

L’école va-t-elle enfin trouver le bon rythme ?

Et le contrepoint de Julie Gacon.

Le contrepoint de ce soir avec Antoine Prost, auteur de l'Histoire de l'enseignement et de l'éducation paru en plusieurs volumes chez Perrin (collection Tempus). Il revient sur l'histoire des rythmes scolaires mais aussi des vacances, qui ont considérablement réduit l'année scolaire depuis une quarantaine d'années.

Écouter
9 min
Antoine Prost
Intervenants
  • Secrétaire général, porte parole du SNU-IPP
  • présidente de la section 94 de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP).
  • Administrateur général du CNAM, co-président du comité de pilotage sur les rythmes scolaires, Membre du Haut conseil de l'Education
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......