LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'Etat doit-il autoriser la création d'un camp de réfugiés à Grande Synthe ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Grande-Synthe dans le département du Nord. 2500 migrants y vivent depuis plusieurs semaines dans un campement insalubre. Le maire de la ville et Médecins sans frontières souhaitent les faire déménager dans un camp plus pérenne. Les autorités hésitent.

Grande-Synthe, près de Dunkerque (Nord), 29 décembre 2015. Près de 3000 personnes attendent de passer en Angleterre.
Grande-Synthe, près de Dunkerque (Nord), 29 décembre 2015. Près de 3000 personnes attendent de passer en Angleterre. Crédits : P.Rossignol - Reuters

A moins d’un nouveau report, on saura lundi si l’Etat autorise le déménagement du campement de réfugiés de Grande-Synthe, commune du Nord de 20 000 habitants, à une quarantaine de kilomètres à l’est de Calais.

Le campement en question y ‘’accueille’’ quelques 2500 personnes, des migrants, dans des conditions particulièrement insalubres. Une situation intenable pour le maire de la ville.

Avec le concours de Médecins Sans Frontières, il souhaite ouvrir un nouveau campement sur un autre site de la commune, pour pouvoir accueillir cette population (déjà grandement fragilisée) dans de meilleures conditions, proches de celles des camps de réfugiés gérés par le HCR.

Mais une telle initiative pose problème. Symboliquement, elle inscrirait la France dans une logique de zone de crise humanitaire. Ouvrir une telle structure pourrait aussi avoir pour effet de fixer durablement des populations qui ont, au contraire, vocation à être ‘’relocalisées’’, en France ou au Royaume-Uni.

« L’Etat doit-il accepter la création d’un camp de réfugiés à Grande-Synthe ? »

André Jincq, Céline Schmitt et Pascal Brice
André Jincq, Céline Schmitt et Pascal Brice Crédits : JCF - Radio France

Emission en partenariat avec

Logo l'OBS
Logo l'OBS Crédits : Radio France

Et découvrez un reportage complet sur place *"Le camp de Grande-Synthe, "pire que la Jungle de Calais""*

[Ajout suite à l'actualité] Article du 7 mars 2016
Ouverture à Grande-Synthe du premier camp humanitaire de France (Le Monde)

Intervenants
  • porte-parole du HCR en France
  • Président de la Fédération des acteurs de la solidarité, ancien directeur-général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA)
  • logisticien de Médecins Sans Frontières, responsable du Programmes Migrants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......