LE DIRECT
Un employé du German Research Center, Hanover (dec.2015)

L'Homme augmenté sera-t-il plus vulnérable ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Pour maitriser sa santé, l’être humain accepte d’être équipé d’outils électroniques. Mais que se passerait-il si des pirates décidaient d’y injecter des virus informatiques ?

Un employé du German Research Center, Hanover (dec.2015)
Un employé du German Research Center, Hanover (dec.2015) Crédits : Nigel Treblin - Reuters

De tous les artistes de music-hall sur scène aujourd’hui, l’hypnotiseur est sans doute celui qui nous fascine le plus, parce que son art résiste encore à la rationalité du public. Il n’est qu’à voir le succès de Messmer lorsque la télévision lui ouvre ses portes. Son dernier exploit en date : il aurait réussi à endormir un téléspectateur, par écran interposé. Mais le monde de l’hypnose est menacé par d’autres apprentis sorciers.

A coups de pacemakers, de puces rfid, d’implants divers et variés, l’Homme se ‘’machinise’’. Au point qu’il n’est pas incongru d’imaginer qu’un jour, des pirates informatiques pourront prendre le contrôle de nos gestes, voire de nos cerveaux. Ou bien y injecter des virus. A moins qu’ils se contentent (mais est-ce vraiment moins inquiétant ?) de piller les données produites par ces extensions technologiques de nos propre corps.

« L’homme augmenté sera-t-il plus vulnérable ? »

Eric Sadin, Olivier Ami et Catherine Dufour
Eric Sadin, Olivier Ami et Catherine Dufour Crédits : JCF - Radio France

Liens

  • Le site de Futur en Seine
  • le site de l'Association Française pour l'Intelligence Artificielle (AFIA)
  • Transhumanisme : l’homme augmenté, vraiment ? (L'Express)
  • Un autre transhumanisme est-il possible ? (Sciences & Avenir)
  • Transhumanisme : « Nous risquons de provoquer une vague de déception (Sciences & Avenir)
  • Tribune : « Le transhumanisme déteste la chair » par Matthieu Villemot (La Croix)
  • Apprentissage : l'intelligence artificielle, une élève de plus en plus douée (Le Monde)
  • Pourquoi Google a conçu un "bouton rouge" pour désactiver des intelligences artificielles ? (Le Monde)
Intervenants
  • Gynécologue obstétricien et informaticien, membre de l'Association Française pour l'Intelligence Artificielle
  • Romancière, auteure de science-fiction et ingénieure informatique
  • Philosophe.
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......