LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La dette publique

40 min
À retrouver dans l'émission

Le changement de rythme et de ton de Nicolas Sarkozy à la Porte de Versailles était-il calculé ou sincère ? Que nous révèle le choix de la couleur blanche par Ségolène Royal quant à sa stratégie de communication ? Bayrou passe-t-il mieux avec ou sans cravate ? La poignée de mains de Le Pen à Dieudonné peut-elle lui concilier certains jeunes de banlieue ? Nicolas Hulot a-t-il un « agenda caché » ? L'extrême-gauche peut-elle gagner électoralement à ses divisions ?... Alors que la campagne électorale se perd, avant d'avoir vraiment commencé, dans l'analyse des « effets de discours » et des « positionnements », les vrais problèmes du pays persistent à se poser avec une acuité angoissante. Chômage de masse, précarité, paupérisation des classes moyennes, détérioration de nos échanges commerciaux, fuite des cerveaux, descenseur social, engagements sociaux non financés, violences et insécurité, ghettoïsation... pour n'en citer que quelques uns. Tout le monde a déploré que la situation politique de 2002 n'ait pas permis de confronter des sorties de crise cohérentes et claires. Cinq années encore ont été, de ce fait, en partie perdues. Nous avons la chance de vivre dans un pays où pullulent les comités d'experts et les observatoires en tous genres. Les problèmes de fond du pays sont régulièrement exposés et évalués dans de grands Rapports : Camdessus, Pébereau, Delors... Comment ces problèmes sont-ils pris en charge par les candidats ? Modeste contribution de cette émission à la campagne électorale, nous vous proposons dorénavant, chaque mardi, un point sur l'une de ces questions de fond ? Histoire de contribuer à les remettre en débat et à réclamer des solutions à ceux et celles qui sollicitent nos suffrages. Parmi ces problèmes, au premier rang peut-être, on trouve celui de l'aggravation inquiétante des déficits et de la dette publique. Quel que soit l'élu du peuple, le prochain président, la prochaine présidente sait qu'il disposera de marges de manoeuvre financières réduites par la légèreté de ses prédécesseurs. Les périodes électorales sont propices aux promesses de mesures nouvelles. Comment pourront-elles être financées ?

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......