LE DIRECT

La droitisation des esprits ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Pendant longtemps, peut-être depuis sa naissance politique, sur les bancs de l'Assemblée constituante, la droite s'est vécue comme une force politique tout juste capable de freiner des évolutions politiques et sociales qu'elle pensait inéluctables, mais qu'au fond d'elle-même, elle réprouvait. L'égalisation des conditions, la remise en question des hiérarchies sociales. Pendant des décennies, en France, depuis la libération, la pensée de gauche a exercé une « hégémonie culturelle » sans partage. D'après Eric Dupin, qui vient de publier « A droite toute », nous assisterions, depuis les années 80 du siècle dernier, à un retour du balancier. Après la Grande-Bretagne thatchéro-blairiste et les Etats-Unis, la France serait atteinte, elle aussi, par une vague de conservatisme. Une vague sur laquelle surferait sans complexes le candidat de l'UMP. En effet, les droites françaises traditionnellement divisées entre sensibilités bonapartistes et orléanistes, seraient finalement parvenues à une fusion sous la férule de Nicolas Sarkozy. Une « alliance de classes » improbable, entre les élites de l'argent, d'une part et des catégories populaires exaspérées par l'insécurité, et aspirant au retour des valeurs traditionnelles, d'autre part, serait lourde d'une espèce de révolution conservatrice. En outre, la gauche aurait commis l'erreur d'accepter le combat sur le terrain choisi par l'adversaire et Ségolène Royal fait, dans son livre un peu figure d'ennemi infiltré.

Intervenants
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......