LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les juges de la Cour Pénale Internationale de La Haye

La justice pénale internationale a-t-elle fait ses preuves ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Radovan Karadzic, l’ex chef des Serbes de Bosnie, reconnu coupable de génocide et crimes contre l’humanité par le tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie. Il s’ajoute à la liste des personnes condamnées par la justice pénale internationale. La preuve d’un système qui fonctionne ?

Les juges de la Cour Pénale Internationale de La Haye
Les juges de la Cour Pénale Internationale de La Haye Crédits : POOL New - Reuters

Coupable de génocide, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre. Radovan Karadzic devrait finir ses jours en détention. Le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie a rendu son verdict en début d’après-midi contre l’ancien chef politique des Serbes de Bosnie. 40ans de prison pour celui qui était considéré comme un des principaux responsables du massacre de Srebrenica, en juillet 1995.

En début de semaine, c’est un autre tribunal international, la CPI, qui rendait son verdict contre l’ancien vice-président de la République démocratique du Congo. Jean-Pierre Bemba ne connaît pas encore la durée de la peine à laquelle il va être condamné, mais les juges l’ont déclaré coupable des nombreux crimes commis par ses troupes en Centrafrique, en 2002 et 2003. C’est également devant la Cour pénale internationale que comparait, depuis le 28 janvier dernier, l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo. Poursuivi pour crimes contre l’humanité après les violences qui avaient suivi les élections en Cote d’Ivoire en 2010. Il est le premier ancien chef d’Etat à se retrouver devant la CPI, une institution officiellement créée le 1er juillet 2002.

A cette liste non-exhaustive, on pourrait encore ajouter le cas des génocidaires rwandais. Le Tribunal pénal international pour le Rwanda a rendu son dernier jugement en décembre, mais les poursuites continuent, dans le cadre d’un mécanisme créé par les Nations Unies. En 20 ans de travail, le tribunal pour le Rwanda a condamné 61 personnes. Une soixantaine de condamnations également pour celui sur l’ex-Yougoslavie. Pour la CPI, plus jeune, il faut compter en nombre de suspects poursuivis : 32 à ce jour.

« La justice pénale internationale a-t-elle fait ses preuves ? »

Patrick Baudoin, Rafaëlle Maison, Juan Branco
Patrick Baudoin, Rafaëlle Maison, Juan Branco Crédits : JCF - Radio France

Liens

  • Site officiel de la Coalition Française pour la Cour Pénale Internationale (CFCPI)
  • Site officiel de la Fédération Internationale des ligues des Droits de l'Homme (FIDH)
  • La Cour Pénale Internationale, un laboratoire de justice (Mediapart)
  • L’un des responsables des destructions des mausolées de Tombouctou devant la justice (Le Monde)
  • Génocide rwandais: le TPIR ferme ses portes, les poursuites continuent (RFI Afrique)
  • Pourquoi faut-il quatre ans pour juger Laurent Gbagbo ? (Le Monde Afrique)
  • Radovan Karadzic coupable de génocide, condamné à quarante ans de prison (Libération)
  • La CPI juge Bemba coupable de crimes contre l'humanité en Centrafrique (Le Point)
Intervenants
  • avocat et docteur en droit
  • professeur de droit public à l’université Paris Sud
  • avocat pénaliste et président d'honneur de la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH)
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......