LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

La nouvelle économie du numérique

40 min
À retrouver dans l'émission

Comment gagner beaucoup d'argent quand c'est gratuit ? En France, depuis Colbert, ce qui est gratuit, c'est généralement ce qui est pris en charge par l'Etat, à savoir les services publics : hier encore, les soins médicaux, par exemple, étaient gratuits de fait puisque remboursés par la Sécurité Sociale ; aujourd'hui, l'école de nos enfants l'est encore. Aussi quand, à la fin des années 90, sont apparues les premières formules d'abonnement gratuit à internet, nos conceptions de la vie économique en ont été ébranlées. Depuis, les moteurs de recherche nous offrent un accès à un stock à peu près illimité de connaissances sans abonnement ni tarification. Le privé propose désormais, lui aussi, des services gratuits, à mesure que les prestations du public tendent, au contraire, à devenir payantes. Sachant que les entreprises sont mues par une logique de rentabilité et qu'elles ne sont pas financées avec l'argent de nos impôts, cela cache forcément quelque chose. Sur ce grand mystère, Olivier Bomsel, professeur à l'Ecole des Mines, jette quelque lumière dans un livre en qui vient de paraître en poche intitulé « Gratuit ». D'après lui, pour comprendre ce qui est en jeu, il faut changer de logique. Si les Trente Glorieuses, ont été dominées par la recherche des économies d'échelle, le soutien à la demande et la gratuité des services publics, l'ère du numérique nous a fait entrer dans un autre paradigme, dominée par ce qu'on appelle désormais les « effets de réseau ». En gros et pour le résumer : un système dans lequel plus il y a d'utilisateurs, plus il y a un intérêt objectif à en faire partie ; ainsi lorsqu'est apparu le téléphone, il n'y avait qu'une poignée de gens avec lesquels on pouvait communiquer par ce moyen et l'incitation à s'abonner était faible, maintenant que tout le monde est connecté, nous sommes prêts à payer pour en faire partie. Dans l'économie numérique, plus l'information circule, plus elle devient utile à ceux qui l'utilisent. Les fournisseurs ont donc intérêt à appâter les consommateurs de manière à en réunir une masse suffisante qui leur permettra, plus tard, soit de leur faire payer de nouveaux services qu'ils leur fourniront, soit d'intéresser annonceurs publicitaires et petites annonces. On nous annonce que le numérique est l'activité du futur, qu'il s'apprête à créer des dizaines de milliers d'emplois passionnants et bien rémunérés. La région Ile-de-France couve ainsi une pépinière d'entreprises spécialisées dans ce domaine, Cap Digital. Nous vous proposons aujourd'hui de chercher une réponse à la question : comment vont-elles se rémunérer ?

L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......