LE DIRECT
Carrefour, Netto, Intermarché , Monoprix, Super U... veulent cesser la commercialisation des œufs de poules élevées en cage. La grande distribution est-elle en train de se convertir ?

L'agriculture française doit-elle se convertir aux nouvelles pratiques alimentaires ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Bio, végétariens, végétaliens, vegan, glutenfree, quelle place fait l'agriculture française à ces nouveaux modes de consommation ?

Carrefour, Netto, Intermarché , Monoprix, Super U... veulent cesser la commercialisation des œufs de poules élevées en cage. La grande distribution est-elle en train de se convertir ?
Carrefour, Netto, Intermarché , Monoprix, Super U... veulent cesser la commercialisation des œufs de poules élevées en cage. La grande distribution est-elle en train de se convertir ? Crédits : F.LAGUET - PHOTOPQR/OUEST FRANCE - Maxppp

C’est à ce genre de détails qu’on mesure les évolutions de la société.
Autrefois, lorsque vous alliez au restaurant avec une personne végétarienne, c’est elle qui se confondait en excuses : "désolé, je ne mange pas de viande !"
Aujourd’hui, la charge de la culpabilité a changé de camp : "ça ne te dérange pas si je prends un steak ?"

Certes, les végétariens ne sont encore qu’une petite minorité. Mais ils sont sortis de la marginalité.
Et ils témoignent d’un changement profond de nos habitudes alimentaires.

Autre exemple : l’engouement pour les produits bio.
Pas un supermarché désormais qui ne leur dédie un minimum d’espace. Certains produits ont même fini par s’imposer comme des objets de grande consommation : ainsi les oeufs et le lait bio.
Plusieurs grandes enseignes viennent même de s’engager à ne plus vendre d’œufs de poules élevées en batterie.

Est-ce la rançon du succès ? En décembre dernier, des magasins se sont retrouvés en rupture de stock : pénurie de produits laitiers bio. En cause : une mauvaise météo. Mais aussi un manque d’anticipation d’une demande qui ne cesse de croître depuis quelques années.
Est-ce parce que la filière agricole rechigne à se lancer dans de telles productions ? Ou parce que cette demande est encore trop fragile pour être économiquement intéressante ?

‘’L’agriculture française doit-elle (et saura-t-elle) se convertir aux nouvelles pratiques alimentaires ?’’

Liens :

  • Rapport de 2016 sur l'agriculture biologique en France (L'Agence Bio)
  • Scénario de transition agricole, alimentaire et climatique : Afterres2050 (Solagro)

Reportage sur la conversion au bio (France 2 - 03.03.16)

Pour aller plus loin :

  • Infographie : flux de transformation des produits agricoles en produits finis à l'échelle mondiale (Courrier international - 2016)
  • Les recommandations alimentaires de l'agence sanitaire ANSES (Le Monde - 24.01.17)
Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......