LE DIRECT
La légitimité démocratique peut-elle surpasser l’impératif de probité ?

Le CLUB. Jusqu'où pousser l'exigence de probité ?

38 min
À retrouver dans l'émission

Conflits d'intérêts, corruption, "pantouflage"...une forme de permissivité perdure-t-elle ?

La légitimité démocratique peut-elle surpasser l’impératif de probité ?
La légitimité démocratique peut-elle surpasser l’impératif de probité ? Crédits : Alain Pitton / NurPhoto - AFP

Tout un symbole. La dernière loi de la législature adoptée par le Parlement fin février aura concerné la transparence du financement politique. Elle oblige les candidats et les partis à garantir la traçabilité de leurs emprunts.
Applicable à partir de 2018, ce texte vient clôturer un quinquennat au cours duquel la moralisation de la vie publique aura été un des grands chantiers législatifs. Il s’inscrit aussi dans une campagne électorale particulièrement riche en la matière.

On pense bien sûr à l’affaire Fillon : le candidat saura mercredi prochain s’il est bien mis en examen à propos des emplois présumés fictifs de sa famille.
Mise en examen effective cette fois : celle d’un deuxième assistant d’une eurodéputée Front national ce vendredi, là encore dans le cadre d’une affaire de soupçons d’emplois fictifs.
Hier, le parquet général a requis une peine de deux ans de prison avec sursis à l’encontre du patron de la BPCE, François Pérol, poursuivi pour prise illégale d’intérêt pour avoir pris la tête d’un groupe dont il avait suivi la fusion comme conseiller de Nicolas Sarkozy à l’Elysée.
L’apparence de conflit d’intérêt : c’est ce qui a poussé un des membres de l’équipe de campagne d’Emmanuel Macron à démissionner : Jean-Jacques Mourad, membre du groupe de travail sur la santé, avait été rémunéré par le laboratoire Servier. Quant au soupçon de favoritisme à propos d’un déplacement du même Macron à Las Vegas lorsqu’il était ministre de l’Economie, le Parquet national financier attend plus d’informations pour d’éventuelles suites.

Toutes ces affaires ne se valent pas. Mais elles posent la question de la moralisation de la vie politique.
‘’Jusqu’où pousser l’exigence de probité ?’’

Liens

  • Rapport : "Les conflits d'intérêts, nouvelle frontière de la démocratie" (Terra Nova - 2017)
  • Site de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP)
  • "Affaires Fillon, Le Pen... Les élus, les Français et cette indignation qui monte" (Télérama - 2017)
  • "Un médecin qui conseillait Servier quitte l'équipe Macron" (Le Figaro - 2017)
  • "Malgré les affaires, l'avancée de la «République exemplaire» de François Hollande" (Slate - 2017)
Détournement de fonds
Détournement de fonds Crédits : RENARD Camille - Radio France
Indépendance de la Justice
Indépendance de la Justice Crédits : RENARD Camille - Radio France
Perception de la corruption
Perception de la corruption Crédits : RENARD Camille - Radio France
Intervenants
  • Maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université de Rouen, chercheuse au Centre d'histoire de Sciences Po, membre de la rédaction de Vingtième Siècle
  • Journaliste et producteur de l'émission "Le Tour du monde des idées"
  • enseignant-chercheur au Centre d'histoire de Sciences Po
  • Président et co-fondateur de la société de conseil Vae Solis Communications
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......