LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Membres de l’association « Des Ailes pour l’Ouest » devant Notre-Dame-des-Landes, 14 octobre 2016

LE CLUB : une minorité peut-elle décider pour le plus grand nombre ?

40 min
À retrouver dans l'émission

La résistance wallonne interroge, est-ce un acte de résistance ou la tyrannie d'une minorité qui s'est joué ?

Membres de l’association « Des Ailes pour l’Ouest » devant Notre-Dame-des-Landes, 14 octobre 2016
Membres de l’association « Des Ailes pour l’Ouest » devant Notre-Dame-des-Landes, 14 octobre 2016 Crédits : LOIC VENANCE - AFP

Deux symboles face à face. Deux façons de faire vivre la démocratie. De ce côté-ci de l’Atlantique, Paul Magnette, ministre président de la région wallonne, en Belgique : l’homme qui aura tenu tête aux Canadiens et aux Européens, en refusant de signer le Ceta. De l’autre, Justin Trudeau, premier ministre du Canada, intronisé il y a tout juste un an, tête de gondole de la modernité en politique : proche du peuple, proche des gens. De ce combat à distance, aucun des deux ne sort battu.

L’accord de libre-échange devrait finalement être signé entre nord-américains et européens. Mais un accord amendé, garantissant par exemple la pérennité des services publics. Il a beaucoup été écrit ces derniers jours sur cet épisode. Certains ont vu dans la résistance wallonne l’équivalent du combat mené par d’irréductibles gaulois. D’autres l’insupportable tyrannie d’une minorité, peu soucieuse de la volonté générale. C’est à partir de cet antagonisme que nous avons choisi de réfléchir ce soir, en interrogeant le statut de la minorité en démocratie.

‘’Une minorité peut-elle décider pour le plus grand nombre ?"

Intervenants
  • Maître de conférences en histoire contemporaine à l'Université de Rouen, chercheuse au Centre d'histoire de Sciences Po, membre de la rédaction de Vingtième Siècle
  • Sociologue, directeur de recherches au CNRS, directeur de l’Institut Marcel-Mauss (CNRS-EHESS).
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......