LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Le multiculturalisme s'imposera -t -il comme le modèle politique du XXIème siècle ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Peut-on comparer les deux affaires ? En France, le mois dernier, une doctorante de l'université de Toulouse a été licenciée de son poste d'allocataire de recherche parce qu'elle portait le voile. Son statut a été assimilé à celui des agents publics, qui conformément à la loi, ne doivent pas afficher leurs opinions politiques ou religieuses. Au Canada, changement d'horizon : la Cour Suprême a autorisé le port du kirpan à l'école, cette dague de cérémonie dont les Sihks souhaitent ne pas se séparer. Depuis 2006, le kirpan pénètre donc dans les écoles canadiennes, à condition d'être placé dans un étui de bois... Peut-on imaginer deux histoires illustrant de manière plus exemplaire le fossé qui sépare France et Canada sur la question du multiculturalisme ? Les deux pays occupent des positions extrêmes quant à la façon d'articuler l'universel et le particulier. Le discours français, même si la pratique est plus ambiguë, continue de se fonder sur un principe de stricte indifférenciation des citoyens, sur la non-reconnaissance des différences. Les Canadiens, eux, ont renoncé depuis les années 70 à ce point de vue assimilationniste fort. Quand notre tradition politique voit l'égalité risquant à chaque instant d'être contredite par l'exacerbation des revendications identitaires, ils essaient, inspirés par la théorie du multiculturalisme, de penser ensemble égalité et liberté. Ils font le pari d'une possible compatibilité entre l'égalité des conditions et la liberté de ne pas renier son identité ethnoculturelle : à ce titre, le rapport Bouchard-Talyor sur les « accommodements raisonnables », et la qualité du débat qu'il a suscité, a été une étape importante dans la quête d'un vivre-ensemble harmonieux. En France, personne ou presque n'ose se réclamer du modèle canadien, même si l'expression « politique de la diversité » sert bien souvent de cache-sexe pour ne pas employer le mot honni de multiculturalisme. C'est ce que nous dira sans doute Esther Benbassa dans ce débat à front renversé que nous organisons ce soir puisque nous lui confrontons un intellectuel québécois qui se réclame, lui, du modèle français républicain, qu'il nous enjoint de ne pas abandonner.

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......