LE DIRECT
Emmanuel Macron sur la vague d' "En marche"

Législatives : où en est la décomposition ?

40 min
À retrouver dans l'émission

« Effondrement du PS », « raz-de-marée d’en marche », « abstention record »… Comment interpréter les résultats du premier tour des élections législatives ?

Emmanuel Macron sur la vague d' "En marche"
Emmanuel Macron sur la vague d' "En marche" Crédits : KAREN WILSON - AFP

Ils s’appellent Sylvain Maillard, Stéphane Demilly, Napole Polutélé et Paul Molac. Leur point commun : tous les 4 ont été élus députés hier, dès le premier tour de scrutin. Dans les 573 autres circonscriptions, il y aura donc un second tour.
Il y a 5 ans, donner le nom des vainqueurs du premier tour aurait été fastidieux : ils étaient 36 à l’époque. Il y a 10 ans, cela aurait été impossible (sauf à y consacrer toute une émission) : 110 députés étaient dans ce cas.

Que s’est-il passé cette fois-ci pour qu’ils ne soient que 4 ? L’abstention et l’éparpillement des candidatures. Plus de 51% des électeurs ont fait le choix de ne pas aller voter, réduisant la possibilité pour les candidats d’obtenir au moins 25% du nombre des inscrits. La profusion de candidats (jusqu’à 26 dans une même circonscription) a fait le reste.

La victoire n’en est pas moins nette pour La république en marche. Les commentateurs politiques rivalisent depuis hier pour la qualifier : une vague, un tsunami, un raz de marée, un triomphe…
Pour tous les autres : LR, PS, PC, FN, FI, c’est la déroute, le marasme… Un ‘’champ de ruines’’ d’autant plus impressionnant à observer qu’il y a quelques semaines encore, l’hypothèse d’une cohabitation imposée à Emmanuel Macron apparaissait comme la plus probable.

Ce paysage est-il de l’ordre du provisoire, un accident lié aux circonstances si particulières de la dernière présidentielle ? Ou bien traduit-il quelque chose de définitif, une fin de l’histoire pour les partis traditionnels ?

"Où en est la décomposition ?"

Liens

Intervenants
  • Maître de conférences en Science Politique à l'Université de Lorraine
  • Maître de conférences en science politique à l’Ecole Polytechnique et chercheur associé au CEVIPOF, membre du comité de rédaction de la revue trimestrielle Zadig et du 1 hebdo.
  • Professeur de science politique à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......