LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les Egyptiens et les Tunisiens vivent-ils mieux aujourd’hui ?

38 min
À retrouver dans l'émission

Le souvenir de Sidi Bouzid était en train de s’estomper. Voilà que l’actualité remet sur le devant de la scène cette ville de l’intérieur de la Tunisie, épicentre il y a presque exactement deux ans de la révolution qui allait inaugurer un cycle de bouleversements dans le monde arabe. Depuis ce jeudi, l’activité est suspendue à Sidi Bouzid, comme dans 3 autres régions du pays : un avant goût de la grève générale prévue jeudi prochain, à l’appel de l’UGTT, le principal syndicat tunisien.

L’objectif est de dénoncer l’attaque perpétrée avant-hier à Tunis par des militants islamistes contre des syndicalistes. Mais cette mobilisation intervient surtout sur fond de crise économique et sociale, d’autant plus mal vécue que les espoirs des révolutionnaires de décembre 2010 portaient en grande partie sur une amélioration de leur qualité de vie avec le changement de régime.

Jean-Yves Moisseron et Youssef Aït-Akdim
Jean-Yves Moisseron et Youssef Aït-Akdim Crédits : J-C F - Radio France

L’Egypte, confrontée à une grave crise politique (dont le journal de 18h se faisait l’écho) n’apparaît pas mieux lotie sur le plan économique et social. Comme en Tunisie, les revenus du tourisme ont considérablement baissé depuis 2 ans. La croissance, qui se maintenait autour de 5% sous Hosni Moubarak est désormais inférieure à 2%. Le poids de la dette est de plus en plus paralysant. La livre égyptienne vient de connaître sa plus forte baisse en 2012, ce qui se traduit par un renchérissement des produits importés, donc du coût de la vie.

Bref, si l’on s’en tient aux chiffres de l’économie, et si l’on regarde l’état de ‘’nervosité’’ de la population, qu’elle soit tunisienne ou égyptienne, il y a de quoi s’interroger sur les améliorations apportées, au quotidien, par les révolutions. D’autant que s’ajoutent de fortes inquiétudes en matière de libertés publiques, de sécurité, de droit des femmes.

« Les Egyptiens et les Tunisiens vivent-ils mieux aujourd’hui ? »

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
  • géographe, maîtresse de conférences à l'université Rennes 2, spécialiste de la Syrie et du Moyen-Orient, coordinatrice du Pôle Europe, Think-Tank Terra Nova
  • Journaliste à Jeune Afrique
  • Chercheur en économie à l'Institut de recherche pour le Développement
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......