LE DIRECT

L'Europe peut-elle se passer des Britanniques?

39 min
À retrouver dans l'émission

En direct des studios de Radio France au Parlement européen à Strasbourg

Quentin Dickinson, Niccolo Rinaldi, Sylvie Guillaume et Frank Engel
Quentin Dickinson, Niccolo Rinaldi, Sylvie Guillaume et Frank Engel Crédits : J-C F - Radio France

A l’heure où la France ne s’occupe plus (ou presque) que de question de mariage, l’Europe, elle, semble davantage préoccupée depuis quelques jours par un projet de divorce. L’un des siens menace de faire sécession. En 2017, nos voisins britanniques diront, par référendum, s’ils sont « pour ou contre le maintien du Royaume Uni au sein de l’Union européenne »

A vrai dire, rien n’est encore sûr. Celui qui a eu l’idée de cet étrange projet devra d’abord passer par la case réélection pour le mener à bien. En l’occurrence, il s’agit du premier ministre britannique, tellement soucieux d’obtenir un 2e mandat à la tête du pays qu’il a choisi de flatter l’aile la plus eurosceptique de sa majorité.

Le 23 janvier dernier, 40 ans après l’adhésion du Royaume Uni à l’Union européenne, David Cameron annonçait donc son intention de consulter les électeurs sur leur envie, ou non, de poursuivre l’aventure communautaire.

Cette annonce était attendue. Ce qui ne l’a pas empêché de faire son effet, à quelques jours d’un sommet européen, jeudi et vendredi prochain, au cours duquel la question du budget de l’Union pour les prochaines années va concentrer l’essentiel des discussions. Le budget justement : David Cameron voudrait qu’il diminue, sa ‘’menace’’ de recourir à un référendum s’explique aussi de ce point de vue.

Ce n’est évidemment pas la première fois que Londres se montre désireuse de faire bande à part dans le cadre de l’aventure européenne.

Tout le monde se souvient de Margaret Thatcher et de son « I want my money back » (« je veux récupérer mon argent ») : elle avait fini par avoir gain de cause. Ce n’est pas la première fois, mais c’est peut-être la fois de trop. Après tout, si le Royaume-Uni veut quitter l’Europe, pourquoi ne pas le laisser faire ?

« L’Europe peut-elle se passer des Britanniques ? »

Le Parlement européen à Strasbourg
Le Parlement européen à Strasbourg Crédits : J-C F - Radio France

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
  • eurodéputé luxembourgeois (Groupe du Parti Populaire Européen)
  • Directeur des Affaires européennes à Radio France, correspondant de Radio France à Bruxelles.
  • eurodéputé italien (Groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l'Europe)
  • Vice-présidente du Parlement européen, groupe socialiste et démocrate, membre de la commission LIBE (libertés civiles justice et affaires intérieures)
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......