LE DIRECT

Librairie en ligne ou librairie traditionnelle ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Attaqué par le Syndicat de la Librairie Française, le site Amazon.fr a été condamné en décembre dernier par le Tribunal de Grande Instance de Versailles pour non respect de la loi Lang. Le tribunal a en effet considéré qu'en proposant les frais de port gratuits, le cybermarchand dissimulait des prix de vente « discount » sur les livres. Cette condamnation n'est pas définitive puisqu'Amazon a choisi de faire appel et, en tout état de cause de payer l'amende plutôt que de cesser d'offrir la livraison à ses clients. C'est parce que l'affaire va avoir cette suite judiciaire que les deux parties ont préféré s'abstenir de participer à l'émission d'aujourd'hui. Mais la condamnation du leader des web-librairies fait couler suffisamment d'encre pour mériter qu'on s'y arrête quelques instants. En effet, si le site est débouté en appel, la France sera le seul pays où la livraison gratuite de livres sera interdite ; le PDG d'Amazon, Jeff Bezos, le rappelle à loisir, lui qui a même lancé une pétition de soutien auprès de ses clients. Mais pour les libraires, la chose est entendue : si la loi du prix unique sur le livre est cassée, c'est la fin de leur métier. Ils ont obtenu le soutien des éditeurs, surtout du côté des petites maisons indépendantes à qui Amazon impose des marges commerciales extrêmement élevées. C'est par cette politique commerciale agressive à leur égard qu'Amazon financerait la gratuité des frais de port pour ses clients, écrivent-ils dans la pétition mise en ligne depuis le 1e février sur le site Lekti-ecriture. Mais, tout de même...les choses ne sont pas si simples, tout de même, Amazon et les web-librairies dans leur ensemble représentent un accès à la culture précieux pour toute une catégorie de lecteurs éloignés des centres villes. Et la direction d'Amazon de rappeler qu'elle met tout simplement à disposition la plus vaste offre de livres en français disponibles dans le monde, neufs ou d'occasion, « et quels que soient la renommée de leurs auteurs et le prestige de leurs éditeurs ». Bref, la concurrence est directe, sur le terrain même où la librairie croyait pouvoir jouer sa carte, celui de la diversité. C'est bien plus inquiétant, évidemment que les rayons best-seller des grands centres commerciaux. Néanmoins, se battre pour maintenir des frais de port (extrêmement élevés au demeurant en France) sur les livres, est-ce la bonne réponse aux transformations que les nouvelles technologies font vivre à ce qu'on appelle la « chaîne du livre » ?

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......