LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

L'université doit-elle sélectionner davantage ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Rentrée universitaire chargée : 65 000 étudiants supplémentaires cette année. Un choix parfois par défaut : certains vont à l’Université, faute d’avoir été admis en BTS ou en IUT. Faut-il remettre en cause le principe du libre accès ou adopter un système plus sélectif ?

Des « défis considérables », une « explosion démographique » : pour sa première rentrée universitaire, Thierry Mandon, le nouveau secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur, a fait le choix de la dramatisation la semaine dernière. Il est vrai que les chiffres plaident en sa faveur : l’Université française accueille cette année 65 000 étudiants supplémentaires, et ce après plusieurs années, déjà, d’augmentation.

Faut-il s’en réjouir ou s’en inquiéter ?

Côté réjouissances, on peut retenir d’abord le fait que de plus en plus d’élèves sont en situation de suivre des études supérieures (un succès en matière de démocratisation de l’accès au savoir) ; mais aussi qu’en dépit de tous les maux qu’on lui attribue, l’Université reste un lieu attractif.

Côté inquiétudes, et c’est le sentiment qui domine, il y a le constat d’une institution qui n’arrive plus à faire face à ces arrivées massives d’étudiants. D’autant qu’un certain nombre sont là par défaut : parce que seule la fac a bien voulu d’eux parce qu’il n’y avait plus de place dans la filière de leur choix.

Problème de niveau, problème d’orientation, problème de place : pour s’en sortir, l’Université n’aurait pas d’autre choix que de faire comme les grandes écoles, les BTS ou les IUT : sélectionner ses élèves.

Un récent rapport, bientôt débattu au Parlement, vient de remettre ce vieux sujet sur le tapis, en proposant que les bacheliers professionnels soient admis à l’Université non plus automatiquement mais après examen de leur dossier.

Ce qui constituerait une rupture avec le principe d’égal accès pour les bacheliers, même si la sélection n’est pas absente, loin de là, du parcours universitaire.

« L’Université doit-elle sélectionner davantage ? »

Christian Lage, Cécile Bargues, Bruno Sire et William Martinet
Christian Lage, Cécile Bargues, Bruno Sire et William Martinet Crédits : JCF - Radio France

Suivez-nous aussi sur:

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
  • Professeure de droit public à l'université Paris II Panthéon Assas
  • Président de l'Université Toulouse-1 Capitole
  • secrétaire général du Syndicat National de l'Enseignement Technique Action Autonome (SNETAA-FO)
  • Président de l'Unef, premier syndicat étudiant en France
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......