LE DIRECT

Paris doit -il prendre de la hauteur ? En direct et en public de El Sur

40 min
À retrouver dans l'émission

Exceptionnellement, et dans le cadre de la campagne parisienne pour les municipales, France Culture s'installe jusqu'à 19h30 dans le repère de Jean Lebrun, le café El Sur, boulevard Saint Germain, qui, vous le savez, accueille si souvent ses Travaux Publics. A 18h, le journal de la rédaction vous sera présenté en direct d'ici même, par Florence Sturm, avec de nombreux reportages et un dossier sur le Grand Paris vu par les Parisiens, un dossier signé Christine Moncla. Pour ce qui nous concerne, nous avons choisi un thème des municipales lancé par le candidat Delanoé : la possible construction de tours dans la capitale. Nous avons pris ce thème très au sérieux, en demandant à quatre architectes de venir en débattre avec nous. Tours qui pourraient venir toiser la Seine en amont du lieu où nous nous trouvons, en bordure du périphérique : dans un premier secteur quai d'Ivry - porte de Vitry et un deuxième autour de la porte de Bercy. Une autre zone a été concernée par ces réflexions : la Porte de la Chapelle, dans le nord de Paris. Pour être précis, c'est en mars dernier que le maire demande à douze architectes de préparer des scénarios d'aménagement pour ces endroits, pas pour construire, explique-t-il, mais pour faire oeuvre de pédagogie : montrer aux Parisiens que la qualité de vie peut se concevoir au-delà du plafond réglementaire des 37 mètres. Les 37 mètres, c'est ce qu'on appelle le velum de Paris, ce qui fait sa singularité, cette obligation à l'horizontalité qui ne fut brisée que pour de rares exceptions. Au titre de ces exceptions : la Tour Montparnasse, l'ensemble Front de Seine, ou encore les Olympiades dans le 13ème arrondissement. Bien sûr, il ne s'agit pas de renouer avec ces erreurs, ces ratages urbains désastreux, il faut s'arracher aux schémas hérités des années 70, disent ceux qui veulent retenter la construction en hauteur dans la capitale. Bien des réalisations à l'étranger montrent en effet que la tour n'est ni incompatible avec l'esthétique ni même avec des ambitions environnementales. Paris peut-il ignorer qu'aujourd'hui le geste monumental devient la griffe nécessaire d'une mégapole moderne ? Allons-nous nous muséifier, nous « amelipoulaniser », quand toutes les capitales qui comptent jouent sans complexe la carte de l'ultra-modernité avec des gratte-ciel pensés par les plus grands noms de l'architecture ? Mais Paris, c'est Paris, disent les autres, justement un mode de vie, une appréhension de la ville, tout à fait singulière. Pourquoi faudrait-il céder à la mode et se doter d'une de ces constructions ambitieuses qui, au fond, aboutissent à faire perdre aux villes européennes leur personnalité ? L'urgence parisienne étant, par ailleurs, dans le logement, et en particulier dans le logement social, allons-nous refaire à Paris, avec ces tours, ce que nos voisins des communes périphériques vivent comme un échec absolu, la vie en cité, le regroupement des pauvres, et le pénible entre-soi ? Bref, la ville de Paris doit-elle prendre de la hauteur ? c'est le débat de ce Grain à moudre spécial municipales, en direct et en public du café El Sur.

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......