LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Peut-on encore faire de l'édition en sciences sociales de qualité?

40 min
À retrouver dans l'émission

Je vous livre, parce que c'est une bonne introduction au débat, ces quelques lignes trouvées dans le dernier numéro de Livre-Hebdo, Libre-Hebdo étant un journal qui s'adresse prioritairement aux professionnels du livre. (je cite) « Dans une rentrée marquée par les élections américaines et le congrès du Parti socialiste, la production d'essais et de documents fera la part belle aux collections d'ouvrages courts, engagés et à prix serrés, qui permettent aux éditeurs de réagir vite sur les thèmes de société au coeur de l'actualité. » Réagir vite sur les thèmes de société au coeur de l'actualité, voilà donc, semble-il, l'ambition la plus répandue chez les éditeurs de sciences-humaines. Et, de fait, l'avalanche d'ouvrages courts et circonstanciés qui s'étalent sur les tables des libraires témoignent de cette nouvelle façon de concevoir la production du savoir : des synthèses, des abécédaires, des « pour ou contre », entre 130 et 160 pages, pas plus. Alors, certes, à cette aune, la production de sciences humaines a plutôt redressé la barre, elle retrouve un public, après un plongeon qui avait inquiété tout le monde et provoqué une foultitude de rapports. Pourtant il est des mauvais esprits pour dire que si l'édition se porte mieux, c'est justement parce qu'elle délaisse ce qui devrait être, ou rester, le fond de son métier, la constitution du catalogue. Il est assez caractéristique en effet que des essais de grande qualité, des traductions de classiques étrangers, sortent désormais chez de petites maisons encore assez jeunes pour prendre tous les risques - y compris celui de mettre les clefs sous la porte. De quoi souffre donc le secteur ? De la contrainte de gestionnaire pour qui l'essai dans son acception noble n'est plus assez rentable ? De la frilosité des éditeurs à publier des textes traduits qui appartiennent à d'autres univers culturels, je pense notamment à la production intellectuelle anglo-saxonne ? ou encore d'un cruel manque de curiosité et de courage de ceux qui constituaient autrefois le gros des lecteurs, disons en un mot l'Université ?

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......