LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestations anti-gouvernement à Homs, avril 2011

Que reste-t-il du printemps syrien ?

41 min
À retrouver dans l'émission

Dans le cadre de la journée spéciale sur France Culture : ''Syrie : un conflit qui change le monde''

Manifestations anti-gouvernement à Homs, avril 2011
Manifestations anti-gouvernement à Homs, avril 2011 Crédits : Bo Yasser - Wikipedia

Il y a 5 ans, les dictateurs tombaient les uns après les autres. Ben Ali en Tunisie. Moubarak en Egypte. Kadhafi en Libye. Le prochain sur la liste, ce serait Bachar el-Assad en Syrie. Qui pouvait imaginer début 2011 que l’avenir puisse tourner autrement pour le président syrien ? Que 5 ans plus tard, on aurait fini par oublier le caractère pacifique des premières manifestations ?

Mars 2016. Les morts se comptent par dizaines de milliers. Ce n’est plus un mais plusieurs conflits qui se déroulent et s’entremêlent sur le terrain. Armée syrienne, troupes rebelles, groupes djihadistes, combattants kurdes, miliciens du Hezbollah, attaques aériennes russes, bombardements de la coalition menée par les Etats-Unis : une guerre devenue quasi illisible. Et toujours au pouvoir Bachar el Assad.

En 5 ans, nous avons consacré de nombreuses émissions à ce conflit. A sa dimension géostratégique. En finissant un peu par perdre de vue la souffrance des Syriens, et les raisons qui les ont poussés à descendre dans la rue en mars 2011.

« Que reste-t-il du printemps syrien ? »

Hala Kodmani, Nathalie Bontemps, Majd Al Dik
Hala Kodmani, Nathalie Bontemps, Majd Al Dik Crédits : JCF - Radio France

Liens

logo libé
logo libé
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......