LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Quelle politique de santé ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Pour la santé, faites du sport. Le baptême du feu ne va pas tarder pour Roselyne Bachelot. Nommée ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports - bien que personnellement peu adepte du jogging- , la secrétaire générale adjointe de l'UMP, docteur en pharmacie, est attendue de pied ferme, aujourd'hui par les syndicats d'infirmières, qui, tous secteurs confondus (libéral, hospitalier, éducation), ont appelé à une manifestation nationale à Paris pour " la reconnaissance de leur formation " et une " revalorisation salariale ". Mais ce n'est pas le seul dossier qui attend la nouvelle ministre puisque d'ores et déjà le Président de la République lui a demandé de conduire une grande concertation sur les missions de l'hôpital - la réforme de l'hôpital public faisant partie des grandes promesses de l'ex-candidat. Enfin à peine nommée, elle a eu à jouer de son charme auprès de Martin Hirsch qui, malgré son entrée dans le gouvernement, n'a pas démordu de son opposition à l'idée d'une franchise de soins pourtant programmée par l'UMP pour maîtriser les dépenses de santé. R. Bachelot a promis au nouveau haut-commissaire aux solidarités actives que des exonérations existeraient pour les situations sociales dégradées. Par ailleurs, sur d'autres antennes, François Fillon redisait son attachement à la franchise de soins, et l'idée de responsabiliser encore un peu plus les patients. Avec le nouveau découpage ministériel, il s'agit là de signaux dont on peut se saisir pour comprendre les ambitions du gouvernement. Nouveau découpage ministériel, vous le savez, qui rapproche la santé du sport et de la jeunesse, mais qui rattache les comptes de la Sécurité sociale au Budget. Cette répartition inquiète déjà certains professionnels qui craignent que les « problèmes budgétaires ne prennent le pas sur les questions de santé ». C'est en effet d'abord la version comptable qui apparaît dans ces premiers jours de gouvernement. Nul doute que la nomination de Bernard K ouchner, non pas au Quai d'Orsay mais à la Santé, aurait eu un lustre autrement plus remarquable et qui aurait témoigné d'un autre intérêt pour le monde médical et ses difficultés. Alors quelles vont être les ambitions de R. B. ? Quels sont les chantiers prioritaires ? Nous avons demandé à 3 personnalités du monde médical d'en débattre avec nous.

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......