LE DIRECT
Le piratage informatique menace-t-il nos libertés ?

A qui profitent les failles informatiques ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Une cyberattaque a touché 150 pays ce weekend. Les démocraties doivent-elles répondre par de nouvelles politiques de sécurité ?

Le piratage informatique menace-t-il nos libertés ?
Le piratage informatique menace-t-il nos libertés ? Crédits : Science Photo Library / VSC - AFP

Quel était l’objectif de celui – ou de ceux – qui ont lancé la cyberattaque mondiale de samedi dernier ? Motif strictement crapuleux ? Auquel cas, l’objectif n’a pas été atteint.
Sur les 150 pays touchés, et les 300 000 victimes recensées (essentiellement des entreprises), une toute petite minorité se serait acquittée de la rançon demandée pour déverrouiller les ordinateurs pris pour cibles.

Motif politique alors ? La Russie ayant été affectée, c’est la Corée du Nord qui fait office de principal suspect. D’autant que le virus Wannacry à l’œuvre durant le week-end présenterait des similarités avec d’autres cas de piratage plus anciens, attribués au régime de Pyongyang.

Ce que l’on sait, c’est que la faille qui a permis l’attaque du système d’exploitation Windows était connue par les services de la NSA, une des agences du renseignement américain. C’est le vol de cette information, de cette "arme numérique", qui a permis aux assaillants de passer à l’attaque.

Les dégâts sont moins importants que le choc provoqué par cette offensive. Il appelle des réponses qui ne soient pas seulement techniques mais aussi politiques. Avec le risque, comme dans d’autres circonstances, que le souci de sécurité l’emporte sur le respect des libertés.

"A qui profitent les failles informatiques ?"

Liens

Facilitation graphique
Facilitation graphique Crédits : Nathalie Devillier
Intervenants
  • juriste, enseignante-chercheure à l’Ecole de Management de Grenoble et chroniqueuse pour The Conversation
  • journaliste à Libération, spécialiste des enjeux numériques.
  • fondateur et directeur de de LaNetscouade, agence de communication numérique, ancien président du Conseil national du numérique
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......