LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Qui veut réformer la France ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Cela pourrait être le titre d'un de ces films d'horreur qu'adolescent, j'allais voir dans les deux salles spécialisées, le Styx et le Brady... D'un côté, le « bon » Michel Rocard, notre éternel réformateur de la gauche, que Plantu a dessiné en culottes de golfe à la Tintin reporter, de l'autre « la Créature »... La « Créature », aux yeux d'une bonne partie de nos média, c'était et cela reste la « mondialisation », cette mise en concurrence généralisée que l'apprenti-sorcier Frits Bolkestein aurait entendu faire pénétrer dans la forteresse française dissimulée dans les flancs de l'Europe, « cheval de Troie »... Mais cette émission n'aime ni les clichés journalistiques, ni le manichéisme, et c'est bien pourquoi nous entendons bien continuer à donner la parole à tous ceux qui ont quelque chose d'éclairant à dire sur la réalité qui nous environne. Michel Rocard et Frits Bolkestein ont accepté d'exposer leurs divergences dans un livre d'entretiens qu'ont récemment publié les excellentes éditions Autrement. Rarement, les thèses antagonistes de la social-démocratie et du libéralisme auront été exposées de manière aussi complète et synthétique. Or ce sont ces deux écoles qui sont au principe de la construction européenne depuis 50 ans. Chacune d'entre elle aborde les mutations en cours - ce qu'on appelle la « mondialisation » avec sa propre boîte à outil conceptuelle. Chacune a son diagnostique, chacune sa prescription. Un échange qu'ils ont accepté de prolonger pour France Culture, en compagnie de Bernard Spitz, autre réformateur.

Intervenants
L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......