LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Minute de silence à la Sorbonne, 15 novembre 2015

Radicalisation : expliquer, c'est résoudre ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Ce ne sont pas les ouvrages et encore moins les tribunes qui manquent ces derniers temps pour tenter d’expliquer les raisons qui poussent certains à emprunter la voie de la radicalisation. Mais ces éléments d’explication peuvent-ils contribuer à enrayer le phénomène ?

Minute de silence à la Sorbonne, 15 novembre 2015
Minute de silence à la Sorbonne, 15 novembre 2015 Crédits : Pool News - Reuters

Au départ, il y a une phrase, prononcée avant-hier sur I-Télé par le ministre de la ville, Patrick Kanner : ‘’il y a aujourd’hui, on le sait, une centaine de quartiers en France qui présentent des similitudes potentielles avec ce qui s’est passé à Molenbeek’’ Des propos déjà problématiques en tant que tels, du fait de leur imprécision, mais résumés ainsi par la suite : il y aurait donc en France ‘’une centaine de Molenbeek’’, autrement dit des quartiers susceptibles d’héberger des groupuscules terroristes.

Comme le relève le journal Le Monde dans son édition datée de demain, la sortie du ministre soulève davantage d’interrogations qu’elle n’apporte de réponses. Les chercheurs en sciences sociales mettent en doute le chiffre, nuancent la comparaison avec la Belgique, et rejettent l’idée selon laquelle une seule cause produirait de tels effets.

Cet exemple montre à quel point les relations restent difficiles entre le monde des décideurs politiques et celui de la recherche. C’est pourtant un enjeu important que d’améliorer celles-ci, comme le notent les auteurs d’un rapport remis au début du mois aux ministres de l’Education et de la Recherche. L’Alliance Athena, qui vise au développement des sciences humaines et sociales, préconise une meilleure diffusion des résultats des recherches pour que celles-ci se transforment en actions concrètes.

« Radicalisation : expliquer, c’est résoudre ? »

Hugues Lagrange, Ouisa Kies, Jean-Luc Marret
Hugues Lagrange, Ouisa Kies, Jean-Luc Marret Crédits : JCF - Radio France

Liens

  • Recherches sur les radicalisations, les formes de violence qui en résultent et la manière dont les sociétés les préviennent et s’en protègent (Raport Athéna PDF)
  • Pourquoi tuent-ils ? (l'Opinion)
  • «Radicalisations» et «islamophobie» : le roi est nu (Libération)
  • Olivier Roy : « Le djihadisme est une révolte générationnelle et nihiliste » (Le Monde)
  • Radiographie de la radicalisation djihadiste (Slate)
  • Jean-Pierre Filiu : « Il faut dépasser la fascination pour la propagande de Daech » (Le Monde)
  • Le Magazine de la rédaction de vendredi dernier : Radicalisation en prison : les clés de la détection
Intervenants
  • Sociologue, directeur de recherche au CNRS
  • Maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique, spécialiste des questions liées au terrorisme.
  • sociologue, directrice du cabinet de conseil Sociologiks
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......