LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Réforme du Collège: à quoi servent les langues mortes ?

39 min
À retrouver dans l'émission

C’est un des points de crispation de la réforme du collège défendue par Najat Vallaud-Belkacem : la redéfinition de l’enseignement du latin et du grec ancien. Finies les options, une initiation sera proposée dans le cadre des cours de français, ainsi qu’à travers des modules interdisciplinaires. Pour beaucoup, le compte n’y est pas. Les langues anciennes seraient en péril…

Qui peut encore lire ce manuscrit de Galilée en latin ?
Qui peut encore lire ce manuscrit de Galilée en latin ? Crédits : Lucas Jackson - Reuters

Combien de minutes supplémentaires aurions-nous attendu avant d’apprendre la démission de Benoit XVI si Giovana Chirri n’avait pas maitrisé les déclinaisons latines ? Le 11 mars 2013, la journaliste de l’agence de presse italienne Ansa avait été la seule à comprendre les propos de l’ancien pape, prononcés en latin, dans lesquels il faisait état de sa renonciation : « vires meas ingravescente aetate non iam aptas esse ad munus Petrinum aeque administrandum »

Est-il besoin de le confesser ? Je n’ai jamais fait de latin. A l’époque, au collège, son enseignement était déjà optionnel. Nous éprouvions de la compassion pour celles et ceux qui n’avaient pas pu y échapper. Les temps ont-ils vraiment changé ? Ils ne sont que 20% aujourd’hui à se saisir du latin, en classe de 5e, et les trois quarts ont quitté le navire lorsqu’ils arrivent en terminale. Quant au grec ancien, seuls 2.2% des élèves de 3e le choisissent en option.

Comment endiguer cette érosion ? Eureka ! La ministre de l’éducation nationale a fait de l’enseignement du grec et du latin un des axes de sa réforme du collège. Finies les options, place à une initiation dans le cadre des cours de français, et à un module interdisciplinaire « Langues et cultures de l’Antiquité  » L’objectif affiché : une démocratisation de l’accès au latin et au grec. Mais le projet suscite de nombreuses oppositions. « Nous refusons que la latin et le grec ancien deviennent un vague complément culturel  » s’insurge notamment une pétition, qui ne devrait plus tarder à dépasser les 40 000 signatures.

« Réforme du collège : à quoi servent les langues mortes ? »

Pascal Engel, François Martin, Philippe Cibois, Florence Castincaud
Pascal Engel, François Martin, Philippe Cibois, Florence Castincaud Crédits : NI - Radio France

Consultez la pétition pour le maintien de l'enseignement des Langues et Cultures de l'Antiquité (publiée le 24/03/2015) 

Vous pouvez réécouter également l’émission Du Grain  du 12 mars dernier « Réforme du Collège: Molière et Pythagore sauront-ils s’entendre ? » consacrée à l’interdisciplinarité

Intervenants
  • Sociologue, professeur émérite à l'Université de Versailles - Saint Quentin en Yvelines
  • philosophe, directeur d'études à l'EHESS
  • professeur de collège en ZEP dans l'Oise, membre du CRAP (Cercle de Recherche et d'Action Pédagogique) et des Cahiers pédagogiques
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......