LE DIRECT
Épisode 0 :

Le contrat va-t-il finir par remplacer la loi ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Limiter le recours à la loi au profit des accords de branche ou d’entreprises : c’est la philosophie du rapport qui vient d’être remis au gouvernement, en vue d’une refonte du droit du travail. Faut-il y voir une remise en cause plus générale de la centralité de la loi ?

L'Assemblée Nationale et ses députés, décembre 2014
L'Assemblée Nationale et ses députés, décembre 2014 Crédits : Charles Platiau - Reuters

S’il est un sujet qui produit de la littérature, c’est bien le droit du travail.

Après le livre de Robert Badinter et Antoine Lyon-Caen au printemps, voici que le sujet vient d’inspirer tour à tour l’institut Montaigne et le think tank Terra Nova, auxquels il faut désormais ajouter le rapport remis hier au gouvernement par l’ancien directeur général du travail Jean-Denis Combrexelle.

On notera au passage l’ironie qu’il y a à voir une telle accumulation de rapports pour dénoncer une législation jugé trop touffue et trop complexe. Car c’est bien la ligne directrice qui domine aujourd’hui : le droit du travail serait gangrené par son illisibilité. Seule solution pour y remédier : alléger la loi au profit de la négociation collective.

« *Nous devons donner plus de latitude aux employeurs, aux salariés et leurs représentants…par des négociations au plus près de leurs besoins * » estimait ainsi Manuel Valls il y a quelques jours au Congrès du parti socialiste. Une approche reprise par le rapport Combrexelle, dont les 44 propositions ambitionnent de donner davantage de place au contrat par rapport à la loi.

Ce mouvement dans le monde du travail semble rencontrer un écho au sein de la société toute entière. Ainsi la demande de démocratie participative qui tend à privilégier l’expertise des gens de terrain plutôt que celle de la représentation politique nationale.

Est-ce la fin de la centralité de la loi ?

« Le contrat va-t-il finir par remplacer la loi ? »

Dominique Rousseau et Denis Salas
Dominique Rousseau et Denis Salas Crédits : JCF - Radio France

Suivez-nous aussi sur:

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
  • professeur de droit constitutionnel à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ancien membre du Conseil Supérieur de la Magistrature de 2002 à 2006.
  • magistrat, enseignant chercheur à l'ENM et essayiste
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......