LE DIRECT

Services publics : des économies oui, mais où?

39 min
À retrouver dans l'émission

Si la différence entre austérité et rigueur ne vous saute pas aux yeux, du moins y en a-t-il une, si l’on s’en tient aux propos tenus ce matin par la ministre de la Fonction publique.

Interrogée sur RTL, au lendemain du discours de politique générale du chef de gouvernement, Marylise Lebranchu s’est adressée à ses ouailles –les fonctionnaires- en ces termes, pour justifier les efforts qui leur sont demandés : « ce n’est pas une cure d’austérité, mais c’est un grand moment de rigueur  »

Bernadette Groison, Agnès Verdier-Molinié
Bernadette Groison, Agnès Verdier-Molinié Crédits : I.Diakité - Radio France

Grand moment en effet.

Sur le plan des rémunérations d’abord : si rien n’est encore officiel, le point d’indice, qui sert à calculer les salaires des agents de l’Etat, devrait à nouveau être gelé : c’est ce qu’a laissé entendre la ministre ce matin.

Quant aux effectifs, le mot d’ordre est clair : stabilisation.

Ce qui va conduire le gouvernement à reprendre d’une main ce qu’il donne de l’autre : pour compenser les créations d’emplois dans l’enseignement, la police, la gendarmerie et la justice, il faudra en supprimer ailleurs : une baisse de 2,5% chaque année dans les autres secteurs.

La fonction publique est donc appelée à contribuer à l’effort national.

Effort conséquent puisque l’Etat va devoir trouver cette année entre 6 et 10 milliards d’euros supplémentaires, et plus d’une 30aine en 2013 : grâce à de nouvelles recettes (via la politique fiscale), mais aussi en taillant dans les dépenses : c’est là que l’effort demandé au secteur public intervient.

Une politique de rigueur désormais assumée donc par le gouvernement.

Reste à savoir comment celui-ci entend l’appliquer.

« Services publics : des économies, oui…mais où ? » C’est notre sujet du jour :

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......