LE DIRECT
Marché du vieux Damas, février 2016

Syrie : à qui faire confiance ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Pour l’instant, il tient. Le cessez-le-feu instauré en Syrie le 27 février est respecté. Mais les nombreux acteurs du conflit sont-ils vraiment décidés à avancer vers une résolution de celui-ci ?

Marché du vieux Damas, février 2016
Marché du vieux Damas, février 2016 Crédits : Omar Sanadiki - Reuters

Voilà une séquence qui méritera peut-être un jour d’être enseignée dans les cours de stratégie militaire. Cette leçon, c’est la Russie qui vient de l’administrer à l’ensemble des acteurs du dossier syrien. Le 30 septembre dernier, Moscou prend de cours la coalition dirigée par les Etats-Unis et mène une série de raids aériens sur la Syrie : officiellement contre les positions de l’Etat islamique, en réalité pas seulement puisque l’opposition à Bachar el Assad est aussi visée. Cette initiative contribue à complexifier un conflit vieux de presque 5 ans.

Mais voilà qu’aujourd’hui, les mêmes Russes passent pour des faiseurs de paix. Poutine et Obama se sont mis d’accord sur une trêve mi-février, laquelle est entrée en vigueur samedi dernier, mais on voit bien que son respect sur le terrain tient avant tout à la volonté du premier. Ban Ki Moon, le secrétaire général de l’ONU, ne s’y est pas trompé aujourd’hui, en remerciant le ministre russe des affaires étrangères pour « son rôle important dans les progrès accomplis récemment sur la Syrie »

Acteur incontournable, Poutine n’en est pas pour autant un interlocuteur digne de confiance. Mais qui l’est vraiment aujourd’hui dans cette guerre interminable ? Bachar el Assad et son régime meurtrier ? Les rebelles syriens, affaiblis et divisés, alliés dans certains cas aux djihadistes d’Al Qaida ? Le voisin turc et sa diplomatie pleine d’ambiguïtés ? Les Etats-Unis, à la tête d’une coalition anti-Daech au sein de laquelle ils semblent avoir choisi de rester en retrait ? La France, qui après avoir refusé toute discussion avec le régime syrien, semble désormais s’y être résignée ?

« Syrie : à qui faire confiance ? »

Manon-Nour Tannous, Denis Bauchard
Manon-Nour Tannous, Denis Bauchard Crédits : JCF - Radio France

Liens

  • Syrie : la diplomatie dans tous ces États (L'Orient le Jour)
  • La France craint un « échec » du cessez-le-feu en Syrie (Le Monde)
  • La Turquie pilonne les Kurdes : escalade dangereuse à la frontière turco-syrienne (L'Obs)
  • Syrie : Poutine gagne son pari, mais quel pari ? (L'Opinion)
  • Syrie : Bachar el-Assad annonce des élections législatives pour le 13 avril (Atlantico)
Intervenants
  • conseiller pour le Moyen-Orient à l’Institut français de relations internationales (IFRI), ancien diplomate, ancien directeur d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères
  • politologue, maître de conférences à l'Université de Reims, enseignante à Sciences Po et chercheure associée au Centre Thucydide (Université Paris II) et au Collège de France (chaire d’histoire contemporaine du monde arabe)
  • politologue et professeur à l'université Paris-Sud, Directeur du Conseil Géopolitique-Perspectives
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......