LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Tous les animaux naissent-ils égaux en droit ?

39 min
À retrouver dans l'émission

A moins d’être totalement hermétiques aux nouvelles du monde, vous avez forcément entendu parler, ce mois-ci, d’Oscar le chaton, et de Marius, le girafon. Le premier s’est retrouvé au cœur de l’actualité judiciaire française : martyrisé par un jeune homme qui n’avait rien trouvé de mieux que de se filmer en le jetant contre un mur, Oscar a provoqué une vague de compassion sans précédent sur internet. Quant à son tortionnaire, il a écopé d’une peine d’un an de prison ferme.

S’agissant de Marius, l’émotion aura été encore plus grande, puisque déployée à l’échelle mondiale. Ce girafon du zoo de Copenhague a été euthanasié, parce que son patrimoine génétique ne lui permettait pas d’être utile en vue de sa reproduction. Euthanasié et dépecé en public, devant des caméras de télévision.

Spontanément, on ne peut que partager l’indignation à l’égard de tels actes. Nous, humains, sommes naturellement sensibles à la souffrance animale. Enfin…à la souffrance de certains animaux.

Car quid du cochon par exemple, pourtant beaucoup plus proche de nous génétiquement, animal que nous ne croisons plus guère aujourd’hui mais dont nous n’ignorons rien du sort qui est le sien dans les élevages industriels. Et le rat ? L’intelligence du rat ne se démontre plus. Mais les sévices qu’il subit en laboratoire nous émeuvent très modérément.

Jacques Leroy, Florence Burgat et Georges Chapouthier
Jacques Leroy, Florence Burgat et Georges Chapouthier Crédits : JCF - Radio France

En octobre dernier, une vingtaine d’intellectuels signaient un appel réclamant que le code civil cesse de considérer les animaux comme des ‘’biens meubles’’, et les reconnaisse comme des ‘’être vivants et sensibles’’.

Mais cette reconnaissance n’existe-t-elle pas déjà, de fait, pour certaines espèces ?

Et le droit que nous accordons à certaines doit-il être dénié aux autres ?

« Tous les animaux naissent-ils égaux en droit ? »

C’est notre sujet du jour.

Le Bonus de Mina Hafezi : interview de Jacques Tassin , écologue, auteur du livre "La grande invasion: qui a peur des espèces invasives?":

Pourquoi parler de "tentation bioxénophobe" pour caractériser notre rapport aux espèces invasives?

Écouter
2 min
Jacques Tassin

Suivez-nous aussi sur :

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2010/11/fad2eab6-4545-102e-80a0-fcfcfc001444/838_1571.jpg" width="300" height="111"/>
twitter

Intervenants
  • Neurobiologiste et docteur en philosophie, membre de la Fondation Droit Animal Éthique et Sciences
  • philosophe, directrice de recherche à l’INRA et co-rédactrice en chef de la Revue Semestrielle de Droit Animalier
  • professeur de Droit privé à l’Université d’Orléans, Doyen honoraire, rédacteur en chef de la Revue Semestrielle de Droit Animalier
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......