LE DIRECT

Tout est-il permis en temps de guerre ?

40 min
À retrouver dans l'émission

De la protection des populations civiles au statut des prisonniers de guerre, en passant par les règles à suivre au combat, les conflits armés nécessitent un encadrement légal. Mais comment adapter ces règles aux nouvelles formes de conflit?
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/04/cc0fd91f-e44c-11e4-adec-005056a87c89/838_rtr4vrmi.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Un membre des forces de sécurité irakienne s'en prend à un soldat de l'Etat Islamique capturé, à Tikrit" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/04/cc0fd91f-e44c-11e4-adec-005056a87c89/838_rtr4vrmi.jpg" width="640" height="427"/>
Un membre des forces de sécurité irakienne s'en prend à un soldat de l'Etat Islamique capturé, à Tikrit Crédits : Alaa Al-Marjani

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Reuters</em></span></figcaption></figure> 

C'est le succès cinématographique de ce début d'année : après avoir triomphé aux Etats-Unis, American Sniper de Clint Eastwood a conquis le public français. Plusieurs semaines en tête du box office : surprenant pour un film aussi brutal, dont on ne saurait dire s'il fait l'apologie de la guerre ou si au contraire il la dénonce.

C’est d’ailleurs cette ambivalence qui explique peut-être son succès. Dans American Sniper , le ‘’héros’’, un GI, se pose des questions mais il finit toujours par y répondre de la même manière : en abattant ses adversaires. Parfois une femme, parfois un enfant, parfois un civil accueillant…mais qui au final s’avèrent être de redoutables ennemis : c’est en tout cas de cette façon qu’ils sont montrés à l’écran. Le soldat en question est donc toujours persuadé de son bon droit. S’il tue, et il tue beaucoup (c’est son efficacité qui forge sa légende), c’est toujours, nous dit Eastwood, pour de bonnes raisons.

Mais la réalité n’est-elle pas plus complexe ? A partir de cet exemple, et de biens d’autres piochés dans l’actualité, nous avons choisi ce soir de réfléchir, avec les élèves du lycée et nos invités, aux conditions dans lesquelles les guerres sont menées. Ce qui interdit et ce qui est autorisé .

« Tout est-il permis en temps de guerre ? »

Suivez également: > Le site du Comité International de la Croix Rouge > L'humanitaire dans tous ses états, le blog du CICR sur le site du journal Le Monde > La voie de l'épée, le blog de Michel Goya
Le Bonus de Nicolas Ignatiew :
En Irak, les pillages et destructions visant le patrimoine culturel se sont généralisés depuis l’implantation du groupe Etat Islamique. Nada Al Hassan, chef de l’unité Etats Arabes au Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, évoque les instruments juridiques dont dispose la communauté internationale et s’exprime sur les difficultés à lutter contre ce fléau.

Écouter
3 min
Nada Al Hassan

Suivez-nous aussi sur

<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2014/02/913f3be2-8f19-11e3-af2e-782bcb73ed47/838_twitter.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="twitter" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2014/02/913f3be2-8f19-11e3-af2e-782bcb73ed47/838_twitter.jpg" width="838" height="315"/>
twitter Crédits : Radio France

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......