LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Traitement de l'autisme : la France a-t-elle une génération de retard ?

40 min
À retrouver dans l'émission

Le beau film que Sandrine Bonnaire a consacré à sa soeur Sabine remet la question du traitement de l'autisme au coeur de l'actualité. Et ce témoignage est décidément bienvenu, alors que le Comité consultatif national d'éthique vient de publier un rapport accablant sur « la situation en France des personnes atteintes d'autisme ». Un Comité national de réflexion et de proposition sur l'autisme a été récemment créé pour tenter de remédier à un état de fait, qui demeure choquant. Depuis des années, en effet, on nous répète que la France a eu tout faux sur l'autisme, mais que, oui, cette fois, tout va changer. On nous assure que, fort des expériences étrangères, notre pays a enfin commencé à transformer radicalement son approche du problème des troubles envahissants du développement. En attendant, les familles doivent faire face à un véritable gâchis humain. Ce sont pas moins de 400 000 personnes qui sont concernées dans notre pays. Contrairement à ce qu'écrit une partie de la presse, ce gâchis ne provient pas tant d'un manque de crédits et de moyens, que d'un long aveuglement dans l'approche française de l'autisme. Où en sommes-nous pour que notre pays, qui se vante d'avoir « la meilleure médecine du monde », soit contraint d'exiler 3 500 autistes en Belgique - où l'on sait, paraît-il, s'occuper d'eux. Comment qualifier un système où des familles aisées en arrivent à déménager en Suisse, voire au Canada, afin de pouvoir bénéficier d'éducateurs formés aux méthodes éducatives et comportementales (TEACCH et ABA), - dont le développement a été longtemps bloqué en France pour d'obscures raisons doctrinales ? Plus grave : dans quel pays vivons-nous pour que des parents en arrivent à devoir déménager, à changer de département, simplement pour pouvoir exercer leur libre de choix de prise en charge ? Il faut savoir que notre pays a été condamné par le Conseil de l'Europe pour non-respect de ses obligations d'accès à l'éducation des enfants souffrant d'autisme. Non, décidément, le cas de Sabine n'est pas isolé.

Intervenants
  • chef de service de psychiatrie infantile de l’hôpital Necker et psychanalyste.
  • médecin, chercheur, président d’honneur du Comité consultatif national d’éthique et auteur de l'émission Sur les épaules de Darwin sur France Inter
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......