LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?"
Épisode 5 :

LE CLUB : Pourquoi ne voit-on plus rien venir ?

39 min
À retrouver dans l'émission

Élites déconnectées, peuples en colère : pourquoi ça ne "matche" plus ?

"Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?"
"Anne, ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir ?" Crédits : Mark Wilson - AFP

- Emission présentée par Mélanie Chalandon -

La question est devenue récurrente, omniprésente.. presque systématique après chaque scrutin ces derniers mois.. Qu’il s’agisse du vote des britanniques en faveur du Brexit, du vote américain pour Donald Trump ou bien celui des français de droite pour François Fillon... même interrogation à l’annonce des résultats : mais pourquoi ne l’a-t-on pas vu venir ? Autrement dit, serions-nous passés à côté de revendications, d’aspirations mais aussi de colères d’une partie de la population ?

Bien entendu chacun de ces scrutins relève d’un contexte national spécifique, mais peut-être ont-ils un point commun ? Celui de révéler une société coupée en deux, avec d’un côté ce que l’on a nommé spontanément « l’élite » : élite médiatique, politique, intellectuelle.. de l’autre le « peuple », et peut-être plus précisément les laissés-pour-compte, les déclassés. Elite et peuple, donc, qui ne vivraient pas dans la même réalité, qui seraient "déconnectés". Le terme s’est imposé dans le débat public pour dénoncer une classe dirigeante tout à la fois aveugle et responsable de la situation.

Alors pourquoi ne voit-on plus rien venir ? La question était le fil rouge d’une semaine spéciale du Grain à Moudre qui s’achève aujourd’hui…

Nous revenons avec le Club sur les moments forts de cette semaine, avec plusieurs témoignages et analyses par les acteurs eux-mêmes de ce qui dysfonctionne dans nos habituels relais d’opinion...

Dominique Rousseau, professeur de droit public à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, le 28 novembre 2016 dans l'émission "Peut-on se passer des élites ?"

Écouter
35 sec
"les élites sont mono-formatées"

Jean-Marc Four, directeur de la rédaction de France Inter, le 29 novembre 2016 dans l'émission "Faut-il un conseil de l'ordre des journalistes ?"

Écouter
35 sec
"Il y a un déficit de captation chez les journalistes de la frange catholique et conservatrice de l’électorat Fillon"

Pascal Aubert, cofondateur du Collectif Pouvoir d'Agir, le 30 novembre 2016 dans l'émission "Mais où sont passés les corps intermédiaires ?"

Écouter
42 sec
"Il y a un éloignement sociologique entre les dirigeants des associations et leurs supposées bases"

Rina Rajaonary, présidente de la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), le 30 novembre 2016 dans l'émission "Mais où sont passés les corps intermédiaires ?"

Écouter
47 sec
"Il faut de véritables lieux de libération de parole"

Thierry Beinstingel, auteur des Faux Nègres, roman publié chez Fayard en 2014, le 1er décembre 2016 dans l'émission "La littérature sait-elle parler aux électeurs du Front National ?"

Écouter
35 sec
"Nous, écrivains, essayons de témoigner de la violence du corps social"
Journal La Croix
Journal La Croix
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......